People
A la Une

Scandale d’abus sexuels : YouTube prend une décision forte contre R. Kelly

Les malheurs de R. Kelly sont loin d’être terminés.

YouTube a déclaré avoir supprimé les chaînes officielles de R. Kelly de sa plateforme vidéo, prenant ainsi ses distances avec le chanteur qui a été reconnu coupable de trafic sexuel le mois dernier.

R.Kelly a été condamné par un jury fédéral en septembre dans son procès pour trafic sexuel. Il était accusé d’avoir exploité sa célébrité pour attirer des femmes et des jeunes filles mineures dans son orbite à des fins sexuelles.

LIRE AUSSI: R. Kelly : le chanteur reconnu coupable d’abus sexuelsR. Kelly : le chanteur reconnu coupable d’abus sexuels

Deux de ses chaînes, RKellyTV et RKellyVevo, ont été supprimées de l’une des plus grandes plates-formes vidéo du monde et le chanteur ne pourra plus créer ou posséder aucune autre chaîne YouTube, a déclaré le média social.

Le catalogue de sa musique sera toutefois disponible sur YouTube Music, le service de streaming audio de YouTube, et les vidéos mises en ligne par d’autres utilisateurs de YouTube continueront d’être disponibles.

« Nous pouvons confirmer que nous avons mis fin à deux chaînes liées à R. Kelly, conformément à nos directives en matière de responsabilité des créateurs », a déclaré un porte-parole de YouTube à Reuters dans un communiqué.

La musique de R. Kelly a largement disparu de la radio, mais reste disponible sur les plateformes de streaming. Son disque à succès « I Believe I Can Fly » a été pendant des années un choix populaire lors des cérémonies de remise des diplômes aux États-Unis.

R. Kelly risque un minimum obligatoire de 10 ans derrière les barreaux, et pourrait être condamné à la prison à vie lors de sa condamnation le 4 mai 2022.

Crédit photo : proiqra

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page