À la UneEuropeMonde
A la Une

Des scientifiques font revivre un «virus zombie» piégé depuis près de 50 000 ans, est-ce une mauvaise nouvelle pour la Terre?

Au cours d’une étude menée par des chercheurs européens, une vingtaine de virus piégés dans l’emprise glacée du pergélisol sibérien ont été ramenés à la vie. L’un d’eux se trouvait dans un lac russe depuis plus de 48.500 ans.

Les échantillons ont été prélevés dans le pergélisol de la région de Sibérie en Russie. 

« La situation serait beaucoup plus désastreuse dans le cas de maladies végétales, animales ou humaines causées par la résurgence d’un ancien virus inconnu« , indique l’étude virale, qui n’a pas encore été évaluée par des pairs. 

Selon les résultats de ces recherches, treize de ces agents pathogènes resteraient infectieux malgré les millénaires passés piégés dans le sol gelé. Les scientifiques les ont rebaptisés  » virus zombies  » : «  Une partie de la matière organique est constituée de cellules ressuscitées telles que les procaryotes et les eucaryotes unicellulaires, ainsi que de virus restés en sommeil depuis la Préhistoire « , écrivent-ils dans un article publié sur BioRxiv relayé par Bloomberg.

La nouvelle recherche a été dirigée par le microbiologiste Jean-Marie Alempic du Centre national français de la recherche scientifique, a rapporté Science Alert. Selon l’article préliminaire, le réchauffement climatique provoque le dégel irréversible de vastes étendues de pergélisol (sol gelé en permanence couvrant un quart de l’hémisphère nord). Cela a eu pour effet alarmant de « libérer de la matière organique congelée jusqu’à un million d’années », y compris des agents pathogènes potentiellement dangereux.

Dès que la nouvelle des virus Zombies est sortie, plusieurs internautes se sont tournés vers Twitter pour partager leurs réactions.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!