Sénégal

Sénégal : Démarrage des travaux du pont de Foundiougne

Les travaux du pont à péage de Foundiougne ont démarré ce mardi. En effet, le président de la République Macky Sall vient de lancer les travaux, pour un coût de plus de 40 milliards F Cfa.

Selon le responsable Centre de l’Agence des travaux et de gestion des routes, Oumar Diouf, le pont aura une longueur de près de 1.300 mètres. En outre, il sera haut de 8 mètres et va traverser le fleuve Saloum. Cette infrastructure, très attendue par les populations de Foundiougne, va aussi permettre le passage de bateaux vers le pont de Kaolack. Ce dernier sera très vite réhabilité, à l’en croire le président Macky Sall.

Publicité
Les dés sont lancés, pour 34 mois

Les travaux du pont à péage ont été confiés à une entreprise chinoise, pour un peu moins de 3 ans.

Ce lundi, la télévision nationale a révélé que tout le matériel de construction était déjà en place. Cette information leur a été donnée par des responsables de l’entreprise chinoise.

Selon l’AGEROUTE, le pont vient rompre l’inaccessibilité de Foundiougne.

« Le projet vise à constituer, sur le territoire, une liaison parfaite des réseaux routiers globaux pour rompre l’inaccessibilité [à laquelle] est confrontée la région. La mise en œuvre du présent projet est un facteur important qui pourra faire avancer l’échange entre les régions internes du pays. Il permet également de promouvoir l’échange international entre le Sénégal et les pays voisins de l’UEMOA. »

Ils précisent que ce pont est une autre pierre à l’édifice du projet « Zéro Bac ». Ainsi, il va permettre une liaison directe entre les localités situées sur les deux rives.

« La réalisation du projet rendra le transport plus fluide et rapide dans la région. L’achèvement du projet joue un rôle important dans le développement de l’économie régionale, l’amélioration du réseau routier et le renforcement de la capacité de circulation ».

Publicité 2
La réaction des populations

Généralement, les populations utilisaient le Bac pour traverser le fleuve. Ils étaient alors contraints par les horaires de celui-ci, qui arrête les traversées dès 19 heures. Désormais, ils pourront rallier les deux rives à n’importe quelle heure.

Interrogée par Afrikmag, Ndeye Fatou Faye, qui a déjà traversé le fleuve par le Bac applaudit.

« Il va surtout aider à développer le tourisme de la région. Il y aura également du gain de temps »

Pour Cheikh Thiam, ce sénégalais vivant en Gambie, ce pont est le bienvenu.

« On est fatigués des longues pauses avec le ferry. Un pont à péage 24 heures sur 24 est le bienvenu ».

Fatou Oulèye SAMBOU

Bonjour Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J'aime parler d'actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité. fifi.sambou@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page