Sénégal: Il risque 10 ans pour viol sur ses enfants adoptifs

1

Le tribunal de grande instance de Pikine a attrait à la barre Alassane Wathie, un électricien, pour viol sur ses enfants adoptifs. Devant le juge, cet homme marié et père de 6 enfants a nié les faits avant de crier au complot. Il accuse les enfants et leur tante.

Publicité
Les enfants de son ex-femme le mouillent

A la barre, les témoignages des enfants adoptifs l’accusent. D’après Awa Samb Ngom, son beau-père lui a une fois acheté une crème de peau qu’il appliquait sur sa poitrine. Alassane Wathie en profitait ainsi pour lui faire des attouchements. Pis, Awa raconte que son beau-père attendait la tombée de la nuit pour s’introduire « dans la chambre de la fille pour jouer avec ses seins et son sexe ». Autre témoignage, celui de Fama Diallo Ngom. A 14 ans, elle raconte qu’à chaque fois qu’elle se disputait avec son demi-frère, il la battait et en profitait pour la violer. « Un jour, j’ai eu des démêlés avec son fils. Il m’a ordonnée de me déshabiller et a commencé à mettre son doigt dans mon sexe. Il prenait toujours comme prétexte le conflit que j’avais avec son fils pour me frapper et me violer. Il me punissait toujours de cette façon. Après la mort de ma mère, il a continué cette pratique», a-t-elle dit.

Le pôt aux roses a été découvert lorsque la femme d’Alassane Wathie a surprie Aissata, 20 ans en train de se rhabiller dans la chambre conjugale.

  1. Pour Aissatou Seck Ngom, 20 ans, son père «est mauvais. Lorsqu’il a commencé à me violer, je n’avais même pas 16 ans. Un jour notre mère est partie en Gambie. Il nous a appelés et m’a ordonnée  de me déshabiller. Il me frappait et exerçait des attouchements sur moi. Il menaçait de me tuer si j’en parlais à quelqu’un ».

L’avocat de la partie civile réclame 10 millions

Pour réparer le préjudice causé, l’avocat de la partie civile, Me Amadou Sow, affirme qu’il y a des éléments sur lesquels je juge peut se baser. « Vous avez vu le geste de répulsion qu’a fait une des sœurs lorsque le prévenu a voulu poser sa main sur elle. Cela signifie qu’elle éprouve un sentiment de dégoût. De plus, des images pornographiques ont été retrouvées dans son téléphone ». Il demande ainsi un montant de 10 millions de F CFA pour ses clientes. Pour sa part, le procureur requiert 10 ans de prison pour Alassane Wathie.

Sénégal: Il risque 10 ans pour viol sur ses enfants adoptifs

Bonjour
Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J’aime parler d’actualité, de politique, de culture et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le tourisme, le théâtre et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité.
fifi.sambou@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

---