Sénégal

Sénégal: incroyables révélations de Samba Sow, le chauffeur qui a égorgé sa patronne

Plusieurs médias sénégalais rapportaient, lundi 21 novembre, que Fatoumata Matar Ndiaye, la vice présidente du conseil économique avait été froidement égorgée, samedi dernier à Pikine dans la banlieue de Dakar.

Mais Samba Sow, le chauffeur de Fatoumata Matar Ndiaye a finalement reconnu qu’il en est l’auteur. Devant les enquêteurs, il a avoué et expliqué son abominable meurtre: « Lorsqu’elle m’a interdit d’aller à Touba, je suis venue plutôt que d’habitude (7h passées au lieu de 9h) à la maison pour prendre le véhicule et l’amener au lavage à l’hôtel Radisson Blu de Dakar. A mon arrivée dans sa chambre à coucher, elle m’a provoqué et bousculé dans le fauteuil en me jetant une thermos à la figure. J’ai vu rouge et pris un couteau avant de lui donner des coups aux poumons et aux cuisses. Mais vu qu’elle était encore en vie, je l’ai bloquée au sol et lui ai tranché la gorge pendant qu’elle criait à tout instant au secours », aurait confié le présumé meurtrier, selon une source policière contactée par nos confrères de koaci.

Publicité

Poursuivant ses explications, le chauffeur a indiqué que sa patronne lui interdisait tout le temps d’accomplir ses prières lorsqu’ils partaient à des cérémonies religieuses comme le Magal de Touba.

«Quand on allait à la cité religieuse avec des autorités étatiques, elle me canalisait et m’interdisait aussi d’accomplir mes ziaar et prières devant les mausolées à chaque Magal de Touba», a-t-il lâché.

Notre source nous informe par ailleurs que Samba Sow avait prévu de convoler en juste noces, le 26 novembre prochain, moyennant une dot de 300.000 francs. Malheureusement, il ne disposait pas encore de la somme. Les policiers enquêteurs maintiennent à cet effet la thèse du crime crapuleux aux relents pécuniaires ou financiers.

Ces déclarations ont été confirmées par le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye qui a fait face à la presse, hier à propos de cette affaire.

Serigne Bassirou Guèye, le maître des poursuites a en effet confirmé que c’est le chauffeur Samba Sow qui est à l’origine de «cet acte ignoble et lâche».

Publicité 2

« Il a reconnu les faits, expliqué le mobile de son acte… Il sera arrêté pour meurtre avec préméditation. Il sera aussi poursuivi pour assassinat avec une peine des travaux avec perpétuité » a dit le magistrat qui pense savoir que le crime n’obéit pas à une raison politique mais plutôt à un mobile d’ordre financier.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page