PolitiqueSénégal

Sénégal: La Cour d’appel de Paris blanchit Karim Wade

Après le refus de la justice français de procéder à la saisie des biens de Karim, fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, l’Etat sénégalais a saisi la Cour d’Appel de Paris. Cette dernière a rejeté ce mercredi 14 mars cet appel, indique un communiqué des avocats de l’ex-ministre.

Karim Wade blanchi

L’Etat sénégalais à travers le parquet national financier avait sollicité auprès de la justice française la confiscation de plusieurs biens de Karim Wade. Il s’agissait notamment d’un appartement dans le XVIe arrondissement de Paris, ainsi que d’un compte bancaire domicilié à l’agence Paris-Madeleine de la Société Générale estimé à 48 000 euros. Une sollicitation qui intervenait dans le cadre d’une coopération judiciaire entre Dakar et Paris.

Le 26 septembre 2016, le tribunal de grande instance de Paris avait refusé d’exécuter la confiscation de ces biens demandée par la justice sénégalaise. La raison est la suivante, l’infraction d’enrichissement illicite n’est pas incriminée en droit français. Une décision qui a été mal pris par le Sénégal qui a saisi la Cour d’Appel de Paris.

En seconde instance ce mercredi 14 mars, la Cour d’appel de Paris a blanchit Karim Wade. Ce dernier pourra jouir librement des biens dont il dispose dans l’Hexagone. Toutefois, un pourvoi en cassation est envisageable si le parquet décide de reconduire l’affaire.

En mars 2015, Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi, fils et ex-ministre d’Abdoulaye Wade, et Mamadou Pouye avaient été condamnés dans l’affaire Karim Wade. Leurs biens avaient été confisqués par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) qui avait également placé en juin 2013, la société AHS International sous administration provisoire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page