SénégalSociété

Sénégal : Quatre gendarmes radiés et traduits devant la Chambre criminelle

Au Sénégal, quatre gendarmes sont envoyés devant la Chambre criminelle. Pour cause, ils se faisaient passer pour des éléments de l’Unité en charge du terrorisme. Ils sont ainsi accusés de vol en réunion avec usage d’armes, d’extorsion de fonds et d’association de malfaiteurs.

Ces gendarmes ont été épinglés après avoir accusé un ressortissant marocain de détenir des explosifs. Il s’agit de Waly Diop, André Dockel Ndiaye, Aly Diop et Ibrahima Faye.

Publicité

Cette affaire, qui surprend plus d’un, remonte à 2016. A présent, l’affaire a atterri entre les mains de la Chambre criminelle.

Une affaire orchestrée de bout en bout

Le 1er avril 2016, le ressortissant marocain Mohamed Fagoul avait rendez-vous avec un de ses fournisseurs au niveau d’une station d’essence de Diamniadio, à l’entrée de la capitale dakaroise. Au moment d’attendre son collaborateur, un groupe de 5 individus, dont 2 portant un uniforme l’embarque. Ce n’était pas un poisson d’avril, car les hommes l’ont conduit dans la fôret classée de Keur Massar. Par la suite, ils lui ont fait savoir qu’ils appartenaient à l’Unité de lutte contre le terrorisme et qu’ils avaient des preuves à son encontre. Le marocain n’en croyait pas ses oreilles, mais les individus renchérissent en lui avouant qu’ils avaient des preuves selon lesquelles, il était en train de fabriquer des explosifs.

Naturellement, Fagoul se lave de tout soupçon, mais les gendarmes lui soufflent qu’ils pourraient lui coller le délit qui leur plairait. C’est ainsi qu’ils lui soutirent la somme de 840 000 F CFA qu’il avait avec lui.

Publicité 2


C’est par la suite que les gendarmes se sont rendus chez lui, pour une perquisition. Ils trouvent alors un chéquier et obligent le marocain à le signer pour lui extorquer un montant de 4 millions de FCFA.

Marre de se faire arnaquer, Fagoul se rend à la gendarmerie pour porter plainte. Il donne ainsi le numéro de matricule du véhicule qui avait aidé à le séquestrer. C’est ainsi que le gendarme Ibrahima Faye Ndiaye a été épinglé. Il a reconnu les faits, avant de balancer ses acolytes. Lui et ses complices ont été radiés de la gendarmerie.

Tags

Fatou Oulèye SAMBOU

Bonjour Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J'aime parler d'actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité. fifi.sambou@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer