SénégalSociété

Sénégal : Un homme sauvagement tué devant sa femme et sa fille

Le tribunal de Dakar a traité, mardi, une affaire d’association de malfaiteurs, vol en réunion et violences ayant entrainé la mort d’un individu. Les faits remontent à 2012, alors que la brigade de la foire a reçu un appel téléphonique pour signaler qu’un homme couvert de sang était allongé sur le sol. L’appelant a alors précisé que cela faisait suite à une agression.

En effet, quatre individus, dont l’une a été interpellée et conduite à la police, se sont rués sur la victime. Le prévenu a été amené à la police par les sapeurs-pompiers, pour le sauver des griffes d’une foule déchaînée.

Publicité

Ainsi, pour manifester leur indignation, les populations ont barré la route nationale numéro 1.

Les révélations de l’enquête

Lorsque les enquêteurs se sont rendus sur place, ils ont trouvé le cadavre de Mamadou Ndiaye baignant dans une mare de sang. Après une investigation, les policiers ont découvert que les malfrats ont attaqué la victime avec un couteau. Le défunt était accompagné de sa femme et sa fille. Par ailleurs, ils se sont rendus à l’hôpital principal où l’agresseur recevait des soins. Cuisiné par les limiers, il a dénoncé ses acolytes à savoir Moussa Sow, Pape Gningue et Ibrahima Diallo.

La femme du défunt raconte

Interrogée par les enquêteurs, Mboré Ndiaye explique que c’est vers les coups de 23 heures que le drame s’est produit, alors qu’elle se promenait avec son époux. Des individus se sont alors mis sur leur chemin, et l’un d’entre eux l’a sauvagement poignardé. Ils voulaient le dépouiller, mais cela a abouti au drame. Elle aura beau crier, mais les malfaiteurs ont pu s’enfuir. Malgré tout, l’un d’eux a été retrouvé sous un camion. Les prévenus connaîtront leur sort le 20 mars prochain.

Tags

Fatou Oulèye SAMBOU

Bonjour Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J'aime parler d'actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité. fifi.sambou@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer