DiversSénégalSociété

Sénégal/ Un marabout envoûte son client et se fait sodomiser

Un marabout use de ses pouvoirs mystiques pour envoûter ses clients à ses propres fins. Il s’est permis d’ensorceler l’un de ses clients étudiant.

Un marabout utilise ses œuvres mystiques pour son propre plaisir sexuel. Cette histoire va à l’encontre des mœurs. La scène se passe dans un célèbre quartier de la région de Diourbel. Un vieux charlatan a transformé son client en un objet sexuel, pas pour d’autres personnes, mais plutôt pour son propre plaisir.

Publicité

Le client en question est E.S. Thiam, étudiant de 22 ans, venu consulter le mystique. Son objectif était de solliciter l’aide du féticheur afin de réussir ses études. Comme d’habitude, le féticheur a montré sa capacité à répondre favorablement aux attentes de son client.

L’on ne sait si cet étudiant avait une corpulence ou autre chose qui pouvait attirer un homme mais le charlatan a commencé à nourrir une idée sordide. Le féticheur âgé de 65 ans aurait envoûté le jeune étudiant au cours de ses incantations. Le vieux s’est déshabillé avant d’enlever les habits du jeune homme de 22 ans toujours dans les vapes.

Sénégal/ Un marabout envoûte son client et se fait sodomiser

Le charlatan M. Sène aurait sommé, par la suite, son client désormais sous son emprise, de le sodomiser ! L’étudiant s’est exécuté, d’après les sources proches du parquet de Diourbel.

Mais au moment où le jeune homme s’est mis à jouir, le féticheur a récupéré son sperme dans un récipient. Quelques minutes après l’acte, le marabout lui a fixé un autre rendez-vous, dans 48 heures.

Lire aussi: Sénégal/ Un marabout envoute son client et lui soutire plus d’un million

Publicité 2

Etant toujours sous l’emprise des incantations, l’étudiant est revenu chez le marabout. Celui-ci a repris sa sale besogne à trois reprises sur le jeune homme. Mais l’affaire s’est ébruitée quand la victime a repris ses esprits.

Vu la gravité de ce qui venait de lui arriver, l’étudiant a déposé une plainte contre le charlatan auprès du procureur près du tribunal de grande instance de Diourbel. Sans tarder, les hommes en bleu, sous la houlette du commandant B. M. Diallo, ont cueilli le présumé prédateur sexuel.

Au terme de son délai légal de garde à vue, le charlatan M. Sène a été déféré le mardi 26 octobre 2021 au parquet de Diourbel. Le sexagénaire est poursuivi pour acte contre-nature et charlatanisme.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page