Sénégal

Sénégal/Mort de Fallou : des violences enregistrées à Guet Ndar, plusieurs blessés…Vidéo

La mort par balle de Fallou, un jeune pêcheur Saint-Louisien, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Indignés, les populations de Guet Ndar ne pouvaient plus se contenir. Elles se sont donc levées, pour une manifestation pacifique. Celle-ci a vite débordé, renseignent les sources d’Afrikmag. Au final, des boutiques appartenant à des mauritaniens ont été brûlées, des voitures saccagées et plusieurs personnes ont été blessées. La police, la gendarmerie et l’armée ont dû intervenir et les ministres de la pêche et de l’intérieur dépêchés sur les lieux.

Ce qui s’est réellement passé

Tout est parti d’une simple manifestation. En effet, les populations de Guet Ndar se sont levées pour exprimer leur désarroi après que Fallou, un pêcheur habitant le quartier, a été tué.

Ndiack, jeune mareyeur et ami au frère du défunt, ne cache pas son inquiétude au micro d’Afrikmag.

Publicité

« Ils sont partis pêcher en Mauritanie parce qu’il n’y a plus de poisson à Saint-Louis. Lorsqu’ils sont arrivés, les garde-côtes les ont interpellés, mais ils ont voulu se sauver. Ils les ont pourchassés et ont  tiré sur Fallou. Gravement blessé, ils se sont rendus pour pouvoir le sauver, mais il n’a pas survécu. Là, on se retrouve avec un mort et 7 détenus. »

Informés de la mort de Fallou, les pêcheurs se sont donnés rendez-vous devant la gouvernance, pour une marche pacifique.

« Après plusieurs minutes, personne n’est sortie pour leur parler. C’est là qu’ils ont décidé de passer à l’étape supérieure pour se faire entendre », confie à notre rédaction Bamba Faye, un blogueur Saint-Louisien.

Selon lui, une réunion était en train de se préparer au sein de la gouvernance, pour préparer la venue du président français.

Plusieurs boutiques vandalisées

A Guet Ndar, plusieurs boutiques sont vandalisées. D’après Petit Ndiaye, habitant de Saint-Louis,

«toutes les boutiques au niveau de la langue de barbarie sont saccagées. C’est aussi le cas de la boutique au niveau de la place Faidherbe, la boutique du marché et la boutique de la poste ».

Le bilan est sinistre: plusieurs voitures saccagées, des blessés du côté civil et sécuritaire.

Alertée, la gendarmerie est venue pour disperser la foule mais elle n’a pas pu contenir la colère des Guet-Ndariens. La police est donc venue en renfort, de même que l’armée.

Informés, les ministres de l’intérieur et de la pêche se sont rendus sur place pour calmer les ardeurs. Hier, jusque tard le soir, ils étaient en discussions avec le gouverneur, le préfet et les responsables des pêcheurs, nous renseigne Ndiack.

Le Ministre de l’intérieur rassure

Dépêché d’urgence, le Ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye s’est rendu à Saint-Louis dans la soirée. Il s’est entretenu avec les responsables des pêcheurs. Dans une déclaration faite à la presse, il a assuré que « les pêcheurs n’étaient pas dans les eaux mauritaniennes mais sénégalaises ». Selon lui, les garde-côtes ont voulu tirer sur le moteur mais la balle a touché un des pêcheurs ».

Aly Ngouille Ndiaye rassure que la marine sera sur place pour protéger les pêcheurs. « Un patrouilleur est déjà en route », disait-il hier nuit, lors d’une rencontre avec la presse.

« On doit surveiller la frontière pour rassurer nos pêcheurs. La solution est ailleurs parce que les pêcheurs n’étaient pas armés. Ça doit s’arrêter. »

Pub


L’Etat va aider les 8 pêcheurs arrêtés

D’après le ministre, l’Etat s’engage à venir en aide aux 8 pêcheurs arrêtés, pour leur libération. « Si on n’avait pas eu notre sang froid, les choses auraient débordé. (…) On a autorisé à la Mauritanie de laisser séjourner un certain nombre de chameaux au Sénégal. Pourtant, la limite autorisée a été dépassée mais nous ne les avons pas expulsés pour autant. »

En attendant, voici une vidéo prise par Bamba Faye, une des sources d’AfriKmag.

 

Crédit Photo: Petit N’diaye

Tags

Fatou Oulèye SAMBOU

Bonjour Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J'aime parler d'actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité. fifi.sambou@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer