AfriqueSécurité
A la Une

Le Soudan ferme ses frontières avec la Centrafrique et la Libye pour « des raisons de sécurité »

Le Conseil souverain, l’organe qui dirige la transition au Soudan, a ordonné le jeudi 26 septembre 2019 la fermeture de ses frontières avec la Centrafrique et la Libye, pour des raisons « de sécurité »

Selon les médias locaux, les fermetures de frontières ne sont pas rares dans cette région utilisée par les criminels, trafiquants et passeurs en tout genre. De nombreuses armes et mouvement rebelles transitent par là. Mais, c’est la première fois que Khartoum prend une telle décision depuis la chute du président Omar El-Béchir en le 11 avril 2019. Plusieurs personnes donnent des raisons sur la fermeture de ces frontières.

Publicité

Pour certains, Khartoum pourrait ainsi vouloir empêcher des rebelles darfouris d’aller s’entraîner ou s’équiper dans les pays voisins. Certains ont même dans le passé rejoint des mouvements étrangers, comme celui du maréchal libyen Khalifa Haftar.

Le chercheur Cameron Hudson lui fait le lien avec un communiqué du département d’État américain paru ce jeudi et passé inaperçu. Washington avertit que des groupes terroristes sont présents au Soudan et pourraient menacer les Occidentaux.

Or dans le même temps, les Soudanais poussent pour que les États-Unis retirent leur pays de la liste des nations soutenant le terrorisme, ce qui pénalise son économie. Dans ce cas, lutter contre l’insécurité pourrait aider le Soudan à marquer des points dans ce dossier, alors que le moindre acte terroriste pourrait maintenir les sanctions pendant des années.

Par ailleurs, le Soudan est devenu un carrefour clé pour les routes migratoires qui relient l’Afrique de l’Est et l’Afrique de l’Ouest à la Méditerranée et à l’Europe.

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page