Côte d'IvoireCulture & LoisirsPeople

…Soukeina et sa mère veulent me tuer pour prendre mon héritage… » Alpha Blondy à propos de sa fille

La fille du chanteur ivoirien, Soukeina Koné s’est mariée le week-end dernier. La toile s’est réjouie du bonheur affiché sur le visage de la star en compagnie de son époux. Cependant cette grande nouvelle s’accompagne d’un témoignage peu reluisant du chanteur au sujet de sa fille. Selon des propos relayés par le média afrique-sur7.ci, Alpha Blondy révèle les rapports tumultueux entre sa fille et lui.

Les tensions entre Alpha Blondy et sa fille Soukeina ne semblent pas s’apaiser depuis toutes ces années. Alors que la toile jubilait devant la fabuleuse nouvelle du mariage de la jeune femme, ce témoignage de son père vient un tant soit peu cassé l’ambiance.

...Soukeina et sa mère veulent me tuer pour prendre mon héritage…" Alpha Blondy à propos de sa fille

Selon le media ivoirien, le faiseur de musique Reggae, a confirmé avoir entamé une procédure de divorce contre son épouse coréenne, puis d’affirmer sa volonté de se défaire de toute relation avec sa fille Soukeina.

Lire aussi : Drogba en couple avec Rihanna ? L’ancien footballeur sort de sa réserve et envisage porter plainte

« Soukeina je crois avoir payé ses cours en Europe pour ses études d’ingénieur, mais elle ne m’a jamais présenté son diplôme. Je l’ai prise dans ma radio où je lui versais un salaire d’un million et demi par mois ; elle est venue deux fois ou trois fois, mais elle n’est plus revenue. Elle m’a présenté son soi-disant copain, annonçant qu’elle voulait se marier. Soukeina m’a donné un coup de poing sur la gueule. Est-ce qu’on peut porter main à son père ? Soukeina et sa mère veulent me tuer pour prendre mon héritage… » a fait savoir le chanteur. Dans son récit, il a avoué avoir ouvertement rompu ses liens avec sa fille en ces termes.  » Quand elle lève la main sur moi, je lui ai dit: Soukeina, regarde moi pour la dernière fois. Toi et moi, nous n’avons plus rien à nous dire. Si je meurs, ne viens pas. Si tu meurs, je ne viendrai pas »

Pour sa part, Soukeina dément littéralement les dires de son père.  »Si je dis que mon père ne dit pas la vérité, je lui manque de respect. Qu’il m’accuse de tout mais je n’ai jamais levé la main sur lui. Moi, tout ce que je veux qu’il comprenne, c’est que je le respecte. Ce n’était pas un manque de respect ; ce n’était pas pour le salir, mais c’était pour le protéger (…) Je tiens à lui dire que je l’aime ; qu’il me manque et j’espère qu’il me pardonnera », a déclaré la belle Soukeïna Koné à l’émission Peopl’ Emik sur La 3.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page