AfriqueLifeStyle

Tanzanie: une base de données des hommes mariés pour éradiquer l’infidélité

L’infidélité est devenue de nos jours une habitude quasi courante. Tant les hommes que les femmes s’adonnent à cette habitude.

En Tanzanie, pour stopper cette mauvaise habitude, l’État veut mettre en place une base de données des hommes mariés pour éradiquer l’infidélité.

Publicité

Les autorités de la ville de Dar es-Salaam ont annoncé la publication prochaine de la liste des hommes mariés. Cette base de données sera publique et inclura leurs photos.

Toutes les informations sur les hommes seront mis à disposition des femmes célibataires sur un site web gouvernemental afin de leur permettre de faire le bon choix et ne pas se laisser berner.

Notre but principal est de soulager la douleur de ces femmes qui souffrent de ces tricheurs qui leur promettent le mariage”, a expliqué Paul Makonda le commissaire de la région.

“Un commissaire régional n’est pas heureux de diriger des femmes qui sont tristes et brisées à cause de l’amour et des relations sentimentales” a-t-il laissé entendre.

Mais cette mesure n’est pas vraiment appréciée de tous car elle a suscité plusieurs commentaires sur les réseaux sociaux.

La mesure suscite divers commentaires et analyses dans le pays notamment sur les réseaux sociaux. Pour certains internautes, l’infidélité ne concerne pas seulement les hommes mariés, mais aussi les femmes. Celles-ci mériteraient donc tout autant que leurs noms soient publiés sur le site internet du gouvernement.

Tandis que pour d’autres, le fait d’avoir son nom sur un site web ne va en aucun cas décourager un homme à aller à la conquête d’une femme et celle-ci d’accepter d’être sa deuxième ou troisième épouse, selon les internautes.

 

source: bbc

Publicité


Tags

Jocelyne

Bonjour Je suis Jocelyne , Web rédactrice et chroniqueuse vidéo chez Afrikmag. Je suis une passionnée du digital, des voyages, la lecture, la cuisine… Retrouvez mes articles sur l'actualité, le sport, la musique, le cinéma, les potins, le showbiz… sur www.afrikmag.com Contactez-moi sur ak.jocelyne@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer