À la UneAfriquePolitique

Tchad-Urgent/ Qui était l’ex-président Hissène Habré qui est mort au Sénégal (vidéo)

L’ex-président tchadien Hissène Habré n’est plus. Celui qui a dirigé le Tchad d’une main de fer et qui fut renversé par Idriss Déby a tiré sa révérence, selon plusieurs informations, dont la chaine de télévision Itv qui en fait l’annonce ce matin.

Publicité

Hissène Habré est mort. L’ex-président tchadien est décédé au Sénégal, pays d’Afrique de l’ouest où il avait trouvé refuge. D’après les premières informations, Habré serait mort de la Covid-19, contracté en prison. Sa femme avait produit un communiqué à cette effet hier.

Avec sa mort, c’est une autre page de l’histoire tchadienne qui se tourne. Une page intimement liée à celle d’un autre défunt: Idriss Déby. Déby dont les circonstances du décès restent encore floues a mené le coup d’Etat avec Habré en 1982 pour renverser le président Goukouni Oueday. Mais dès la fin des années 80, il entre en rébellion contre Hissène Habré. Aidé massivement par la France et des alliés africains, Déby finit par renverser Hissène Habré qui doit s’enfuir pour sauver sa vie.

Hissène Habré est né le 13 août 1942 à Faya-Largeau au Tchad. Dans sa carrière politique, il a été Premier ministre, le 29 août 1978 par le président Félix Malloum. Au plan militaire, il a été le Chef des Forces Armées du Nord (FAN). C’et avec ce groupe qu’il renverse le 7 juin 1982 Goukouni Ouedde, pour devenir président de la République. 8 ans plus tard, il est chassé du pouvoir, le 1er décembre 1990 par Idriss Déby, son ancien chef d’Etat-Major.

Publicité 2

Réfugié au Sénégal, Hissène Habré est placé en garde à vue le 30 juin 2013 pour des accusations ce crimes. C’est dans les péripéties judiciaires qu’il a trouvé la mort. S’éteignant dans la même année que son bourreau Déby. Ironie de l’histoire. C’est paradoxalement dans ce pays qu’il fut arrêté et jugé pour des crimes allégués au Tchad. Son jugement avait défrayé la chronique, l’homme ayant créé plusieurs scandales lors des audiences. Une fois, Hissène Habré a du être carrément molesté par les gardes pour le conduire et le sortir de la salle d’audience.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page