À la UneTechnologie
A la Une

Telegram dépasse les 500 millions d’utilisateurs après la mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp

Telegram a connu une augmentation du nombre d’utilisateurs depuis l’annonce d’une mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp.

La société a dépassé les 500 millions d’utilisateurs. Le PDG de Telegram, Pavel Durov, a déclaré dans sa chaîne que plus de 25 millions de nouveaux utilisateurs ont rejoint Telegram au cours des derniers jours. Les utilisateurs ont migré vers Signal et Telegram car l’ambiguïté autour de la nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp inquiète.

Publicité

« Au cours de la première semaine de janvier, Telegram a dépassé les 500 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Après cela, il n’a cessé de croître : 25 millions de nouveaux utilisateurs ont rejoint Telegram au cours des seules 72 dernières heures. Ces nouveaux utilisateurs venaient du monde entier : 38% d’Asie, 27% d’Europe, 21% d’Amérique latine et 8% de la région MENA. C’est une augmentation significative par rapport à l’année dernière, où 1,5 million de nouveaux utilisateurs s’étaient inscrits chaque jour. Nous avons déjà connu une forte augmentation des téléchargements tout au long de nos sept années d’existence en matière de protection de la vie privée des utilisateurs. Mais cette fois-ci, c’est différent », a déclaré M. Durov sur sa chaîne Telegram.

Telegram a connu une forte augmentation du nombre d’utilisateurs après la mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp. Sans trop savoir ce que signifient les nouvelles politiques, la majorité des utilisateurs du monde entier ont coupé les ponts avec WhatsApp et ont migré vers d’autres applications de messagerie qui semblent plus sûres que WhatsApp.

Publicité 2

« Les gens ne veulent plus échanger leur vie privée contre des services gratuits. Ils ne veulent plus être pris en otage par des monopoles technologiques qui semblent penser qu’ils peuvent s’en tirer tant que leurs applications ont le plus grand nombre d’utilisateurs. Contrairement à d’autres applications populaires, Telegram n’a pas d’actionnaires ou d’annonceurs à qui rendre compte. Nous ne traitons pas avec les spécialistes du marketing, les chercheurs de données ou les agences gouvernementales. Depuis le jour de notre lancement en août 2013, nous n’avons pas divulgué un seul octet des données privées de nos utilisateurs à des tiers », affirme Pavel Durov.

Crédit photo: msn

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page