À la UneMondePolitique

Ukraine/ L’armée ukrainienne accusée d’avoir lancé des bombardements sur des zones civiles

Selon un rapport de Amnesty International, des attaques ont été lancées depuis des zones civiles par l’armée ukrainienne sans prévenir les habitants. Un rapport qui met à nu les méthodes de guerre peu orthodoxes des hommes de Volodymyr Zelensky.

Amnesty International indique dans son rapport que l’armée ukrainienne a lancé des bombardements dans des zones densément peuplés par des civils, sans demander aux civils d’évacuer les bâtiments environnants, « s’abstenant ainsi de prendre toutes les précautions possibles pour protéger la population ».

« Ces tactiques de combat violent le droit international humanitaire et mettent gravement en danger la population civile, car elles transforment des biens de caractère civil en cibles militaires », dénonce le rapport. Selon Amnesty, les frappes russes qui en ont résulté, dans des zones habitées, ont fini par tuer des civils.

« Le fait de se trouver dans une position de défense ne dispense pas l’armée ukrainienne de respecter le droit international humanitaire« , a déclaré Agnès Callamard, la secrétaire générale de l’ONG, qui réagissait aux déclarations des autorités ukrainiennes non contente du rapport. Ce rapport est le résultat de plus de quatre mois d’enquête sur le terrain, et se base sur des inspections, des témoignages de victimes…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page