À la UneInternationalPolitique
A la Une

Un président de la république arrêté alors qu’il tentait de se réfugier dans une ambassade

Le président péruvien Pedro Castillo a été destitué après avoir été arrêté. Sa vice-présidente a été investie et devient la première femme présidente de ce pays. Le président Castillo est détenu dans une base des forces spéciales de la police.

Le président péruvien Pedro Castillo qui a voulu dissoudre le parlement de son pays a vu la situation se retourner contre lui. Après avoir annoncé la dissolution du parlement, il a fait l’objet d’une arrestation avant qu’il ne puisse se mettre à l’abri dans une ambassade, celle du Mexique notamment. Ce jeudi il est en détention dans une base de la police à Lima, au lendemain de sa destitution et de son arrestation.

Le président Castillo faisait face à une procédure de destitution, la troisième du genre en pleine crise politique. La dissolution du Parlement qui tentait de le faire tomber, était une manœuvre pour échapper à ce que ses adversaires préparaient contre lui. Mais elle fut qualifiée de « coup d’Etat » par de nombreuses personnalités.

Arrivé au pouvoir en juillet 2021, Pedro Castillo, 53 ans, a été « placé en état d’arrestation », a annoncé la procureure Marita Barreto. Des images ont montré le chef de l’Etat déchu assis dans un fauteuil, entouré de procureurs et de policiers. Selon les médias péruviens, M. Castillo a ensuite été transféré par hélicoptère vers une base des forces spéciales de la police à Lima, où il devrait être détenu pour une durée maximale de 15 jours. Six autres enquêtes pour corruption ou trafic d’influence vont suivre.

Le Congrès péruvien prête serment à son nouveau président après la destitution de Castillo

Dina Boluarte devient la première femme présidente après une journée tumultueuse au cours de laquelle Pedro Castillo a été arrêté et accusé de « rébellion » et de « complot ».


Dina Boluarte a prêté serment en tant que nouvelle présidente du Pérou après que le dirigeant de gauche Pedro Castillo a été démis de ses fonctions lors d’un procès en destitution et arrêté à la suite de sa tentative de fermeture illégale du Congrès.

La législature dirigée par l’opposition mercredi après-midi a voté à une écrasante majorité en faveur de la destitution de Castillo, qui plus tôt dans la journée avait annoncé son intention de dissoudre « temporairement » la législature et de gouverner par décret.

Un président de la république arrêté alors qu'il tentait de se réfugier dans une ambassade

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!