À la UneInspiration
A la Une

Un Sénégalais devient le premier Africain à la tête de la Société financière internationale de la Banque mondiale

Makhtar Diop a été nommé directeur général de la Société financière internationale (SFI), la branche en charge de l’investissement privé de la Banque mondiale. L’ex-vice-président de la Banque mondiale devient ainsi le premier Africain à occuper ce poste.

Le ressortissant sénégalais remplace Philippe Le Houerou, qui a démissionné en septembre 2020 après plus de quatre ans à la tête de la SFI, selon Reuters. Stephanie von Friedeburg, qui a assuré l’intérim après la démission de Philippe Le Houerou, a été nommée vice-présidente des opérations de la SFI.

Publicité

Le président de la Banque mondiale, David Malpass, a salué les connaissances de M. Diop dans les secteurs privé et public. Il a exprimé sa confiance dans la capacité de M. Diop à attirer des investissements dans les domaines de l’énergie à faible émission de carbone, des transports, de l’eau potable, des services numériques et d’autres infrastructures.

« Les compétences de Makhtar Diop à la SFI aideront le groupe de la Banque mondiale à poursuivre sa réponse rapide à la crise mondiale et à contribuer à une reprise verte, résiliente et inclusive », a déclaré M. Malpass.

Selon le président de la Banque mondiale, les principales responsabilités de M. Diop seront d’approfondir et de dynamiser la stratégie 3.0 de la SFI, qui consiste à créer des marchés de manière proactive et à mobiliser des capitaux privés à grande échelle ; de respecter les engagements politiques du paquet de capitaux de la SFI, notamment en augmentant les investissements dans le domaine du climat et de l’égalité des sexes et en soutenant les pays de la CFV confrontés à la fragilité, aux conflits et à la violence.

En outre, il sera chargé de renforcer les liens entre la SFI, la Banque mondiale et l’AMGI, alors que le Groupe de la Banque mondiale accélère les efforts visant à favoriser de bons résultats en matière de développement dans les pays clients.

M. Diop est un ancien ministre de l’économie et des finances du Sénégal. Avant sa nomination, il a été vice-président de la Banque mondiale pour les infrastructures, supervisant le travail de l’organisation dans les secteurs de l’énergie, des transports, du développement numérique et autres.

Il a également occupé pendant six ans le poste de vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique, où il a supervisé l’octroi d’un montant record de 70 milliards de dollars à l’Afrique subsaharienne pour l’aider à relever les défis du développement tels que l’amélioration de l’accès à une énergie abordable et durable, la promotion de l’autonomisation économique des femmes et des jeunes et la promotion d’un environnement propice à l’innovation et à l’adoption des technologies.

De plus, de 2009 à 2012, M. Diop a occupé le poste de directeur national de la Banque mondiale pour le Brésil, où la Banque mondiale a aidé à financer d’importants travaux d’infrastructure, et a été directeur national de la Banque pour le Kenya, l’Érythrée et la Somalie.

M. Diop a été nommé l’un des 100 Africains les plus influents au monde. En 2015, il a reçu le prestigieux Regents’ Lectureship Award de l’Université de Californie, Berkeley.

Publicité 2

Le Sénégalais est titulaire de diplômes en économie des universités de Warwick et de Nottingham en Angleterre.

A lire aussi:

Crédit photo : facetofaceafrica

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page