Divers

Un vieil homme dévoré par quatre chiens: PHOTO

Quatre chiens ont traîné un homme âgé de 83 ans du nom de Michael Downing dans une cour clôturée, puis l’ont mangé vivant. Il était à peine reconnaissable après l’attaque horrible. Les faits se sont déroulés le vendredi dernier à Jacksonville aux États-Unis.

Les chiens sauvages se seraient échappés de la cour de leur propriétaire, et ont attaqué M. Downing pendant qu’il mettait des ordures dans la poubelle, et l’ont trainé sous la clôture de leur tanière.

Le propriétaire des bêtes, Lephus Felton (PHOTO ci-dessous), dit qu’ils doivent avoir été provoqués – mais maintenant, il fait face à des accusations criminelles.

Un vieil homme dévoré par quatre chiens: PHOTO

Eddie Edwards, un témoin qui a trouvé le cadavre éreinté de M. Downing, a déclaré à News 4 Jax: « C’est une façon horrible de s’en aller. Je ne pouvais jamais imaginer un tel scénario horrible, comment être malmené à mort – ça ne ressemble pas à quelque chose que vous voudrez voir. » Mackenzie Partin, qui était avec lui quand il a trouvé le corps, a ajouté: « Il a été mangé vivant. »

Cependant M. Felton a dit que ses chiens sont formés pour protéger sa maison et ne pas attaquer sans raison valable. « Il a dû provoquer mes chiens pour être tiré là-dessous … », explique-t-il.

Il a ajouté que ses animaux de compagnie « ne son pas des chiens violents ».

Les voisins disent qu’ils se sont plaints au sujet des chiens de M. Felton avant.
Selon le Sheriff du bureau de police de Jacksonville, la police a été appelée à la maison de M. Felton 14 fois au cours des cinq dernières années.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page