Divers

USA: L’acte horrible d’une femme sur sa fillette de 11 ans…Explications

Les faits sont inédits. L’on se demande bien ce qui s’est passé dans la tête de cette maman pour qu’elle agisse de la sorte. En effet, mardi dernier, Nicholette Lawrence a été condamnée à 43 ans de prison ferme par le Juge James Booras pour le meurtre de sa propre fille de 11 ans. Le juge n’a pas tergiversé pour rendre ce verdict.

Les faits remontent au 04 Septembre 2014.  Nicholette Lawrence, la mère de la petite Raashanai Coley, a infligé une terrible bastonnade à sa fille. A en croire nos confrères de Paris Match, la fillette a été frappée à l’estomac. Notre source indique que les coups étaient si violents qu’ils avaient engendré une grave infection. Selon  l’autopsie, la fillette a succombé à ses  blessures quelques jours après la bastonnade.

Les enquêteurs ont expliqué que la fillette avait été torturée par sa génitrice. Elle ne recevait presque pas de nourriture. Elle était alimentée très rarement et ne mangeait que le reste des repas de la famille. Les enquêteurs ajoutent que la mère battait l’innocente fillette avec ses poings et d’autres fois avec une ceinture ou un bâton, pour la discipliner.

Le procureur avait souhaité diffuser une vidéo devant le tribunal dans laquelle la mère hurlait sur sa fille avant de la frapper pendant qu’une personne non identifiée filmait la scène dans un air très amusé. «L’accusée, et d’autres… ont traité cette enfant comme un animal. Nous avons vu la vidéo de cet enfant en train d’être battue par sa mère avec une ceinture, alors qu’une autre personne s’en amuse. Quelqu’un filmait tout ça. Les gens sont étranges».


Rempli  d’émotion, le procureur est allé plus loin en expliquant les raisons pour lesquelles d’après lui, Nicholette Lawrence est un «monstre»: « J’ai vu des photos de l’autopsie. Le compte rendu décrivait l’enfant comme si elle venait de sortir de prison. Non. Pire, elle ressemblait à une enfant sortant d’un camp de concentration. Comment des humains peuvent-ils faire ça ? Même les animaux ne font pas subir ça aux leurs, a-t-il lancé. Qui enfermerait un enfant dans un placard uniquement meublé d’un évier et ne lui donnerait à manger qu’un bol de céréales par jour?».

En octobre au tribunal, Nicholette Lawrence avait plaidé coupable. «Je veux juste vous présenter, à vous et à tout le monde, mes excuses pour ce qui est arrivé», a déclaré la maman meurtrière mardi dernier, avant de poursuivre : «Il n’y a pas une seule seconde où je ne suis pas tourmentée par ces images dans ma tête. Je dors à peine. Mais cela n’est pas à propos de moi. J’espère un jour pouvoir aider d’autres personnes afin qu’elles ne soient pas hantées par la tristesse et le deuil causé par une chose horrible qui serait arrivé à leur propre enfant».

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page