USA

USA: Touché par balles, il meurt dans l’hôpital où venaient de naître ses jumeaux

Touché par balles, Tyrese Garvin, un jeune américain de 20 ans est décédé quelques heures après avoir assisté à la naissance de ses jumeaux. Le jeune homme est passé de vie à trépas dans le même hôpital où il avait rendu visite à ses bébés quelques heures avant.

D’après le New-York Daily News, Tyrese Garvin a reçu des balles à la suite d’un tir à Smoketown et il a été transporté à l’hôpital de l’Université de Louisville, le même hôpital où il a assisté à la naissance de ses jumeaux un garçon et une fille.

Publicité

Garvin a été placé dans l’unité de soins intensifs pendant près d’une semaine, malheureusement il n’a pas pu être sauvé.  La mère des jumeaux a emmené les bébés dans la chambre de Garvin afin qu’ils puissent être à ses côtés pendant ses dernières respirations.

Kathleen Roberts la grand-mère de la victime a révélé que son petit-fils était excité d’être père: « Il était très enthousiaste à l’idée de devenir père et il est triste de voir que quelque chose comme cela se produise et que ses enfants ne le connaitront jamais.»

Sur les réseaux sociaux, une page GoFundMe a été créée pour apporter de l’aide à la famille de Tyrese Garvin pour l’organisation de ses funérailles. Car dit-on, il était un individu «altruiste, respectueux et honnête ».

« Tyrese nous a été bientôt enlevé, car il a été victime de la violence constante des armes à feu et des gangs dans la région de Louisville. »

Les suspects impliqués dans la fusillade de Garvin ont été arrêtés et inculpés. Les autorités ont indiqué qu’ils avaient entre 14 et 17 ans.

 

Crédit photo: thehollywoodunlocked

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer