EuropeSociété

Vatican: Supprimer les emplois est un « péché gravissime », dixit le Pape

Le pape François vient de faire une déclaration qui ne plaira surement pas aux employeurs du monde entier. En effet, le souverain pontife a indiqué que supprimer des emplois en raison de difficultés économiques est « un péché gravissime ».

« Le travail donne de la dignité aux personnes et les législateurs ont le devoir de tout faire pour s’assurer que chaque homme et femme ait le droit de travailler », a annoncé le pape François à l’occasion de son audience générale à la place Saint-Pierre.

Cette sortie du pape intervient comme un soutien aux employés de Sky Italia, un groupe média italien dont 260 employés sont menacés de licenciement. « J’ai une pensée spéciale pour les travailleurs de Sky Italia et j’espère que leur situation de travail pourra trouver une solution rapide, dans le respect des droits de tous, surtout des familles », a compati le chef de l’église catholique.

«Les responsables des peuples, les dirigeants, ont l’obligation de tout faire pour que chaque homme, chaque femme puisse travailler et garder ainsi le front haut et regarder les autres en face avec dignité.», a continué le Saint Père. Celui-ci n’a pas manqué de dénoncer les fermetures d’usines et les suppressions d’emplois. Avant de poursuivre:

« Celui qui, pour des manœuvres économiques, pour réaliser des affaires pas complètement claires, ferme des usines, ferme des entreprises et supprime le travail d’hommes, cette personne fait un péché gravissime. »


Le discours du pape François a été salué par de nombreuses personnes se trouvant sur les lieux. Tout en refusant d’être taxé de « marxiste », l’homme religieux n’a jamais hésité à prendre la défense des travailleurs.

Il est vrai que certaines voix se sont élevées pour dénoncer les prises de positions du vicaire de Jésus-Christ. Mais lui affirme être en conformité avec la doctrine sociale de l’Église catholique déjà en vigueur sous le pape Léon XIII au XIXème siècle.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page