Sport

Le vestiaire du PSG sous tension après la défaite face au Réal Madrid?

Après la défaite du PSG face au Réal Madrid mercredi dernier à Santiago Bernabeu, une ambiance délétère règne dans le vestiaire du club parisien, et cela pourrait durer jusqu’au  6 mars prochain.

Alors que les joueurs parisiens se montraient ambitieux et sûrs de leur force face à une équipe du Réal Madrid qui s’est montrée moribonde ces derniers temps, grande a été la surprise de voir le PSG prendre cette douche froide (3-1) lors de ce match des 8emes de finale aller de la Ligue des champions.

Publicité

Une victoire madrilène que Zidane trouve «méritée» avec deux buts tardifs (83e, 86e) qui viennent gâcher la prestation parisienne.

Le PSG devra donc marquer à deux reprises au retour sans encaisser, le 6 mars au Parc des Princes, pour espérer se qualifier. Entre temps, cette défaite lors de ce match aller fait grimper la tension dans le vestiaire parisien. On a vu des Parisiens agacés, énervés dans les dix dernières minutes et cela a continué au vestiaire. Adrien Rabiot au micro de beIN Sports, essaie de justifier cela:

«On a beau se le répéter. On se fait avoir à chaque fois de la même manière contre les grosses équipes. C’est facile de faire des cartons en championnat, de mettre 8-0 contre Dijon… Mais c’est dans ce genre de match qu’il faut être décisif. On ne l’a pas été», regrette le milieu de terrain, buteur (35e) .

Unai Emery aurait activé les tensions. D’abord en mettant sur le banc Thiago Silva, le capitaine. «Cest un choix du coach. Il avait tous les joueurs à disposition. C’est notre capitaine, un joueur très important. Il est resté positif dans le vestiaire. Aucun joueur n’aime être sur le banc pour un match comme ça, c’est normal.» a confirmé Marquinhos.

En dehors de ce discours rassurant, la puissante colonie brésilienne du PSG n’aurait pas bien accueilli cette décision.

Publicité 2

Crédit photo: rediff

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. C’est un faux entraîneur… L’encaissement des deux derniers but émanent de ses erreurs de l’emplacement de Danis Alves au milieu et menieur sur le latéral…. C’était la même chose faite face au Bayern le retour…. Un faux entraîneur comme ça…. Et pire encore Di Maria est resté sur le banc or c’est un match de revanche pour lui… Putin va

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer