Société

Afrique du Sud : découvrez le village qui regorge plus de 300 cannibales (vidéo)

Selon le Daily Mail, c’est au lendemain de l’arrestation de trois cannibales après que l’un d’eux se soit rendu à la police, pour avouer qu’il était fatigué de manger de la chair humaine, que plusieurs autres villageois ont témoigné avoir déjà goutté à “cette viande précieuse”.

La police a ouvert des enquêtes suite aux rapports que ces cannibales pillaient des tombes à la recherche de chair humaine et des os.

Publicité

Le conseiller de la communauté, Mthembeni Majola, qui a tenu une réunion dans la salle communautaire d’Esigodlweni, a déclaré à News24 que plus de 300 résidents avaient avoué visiter les sorciers et manger de la chair humaine.

Afrique du Sud : découvrez le village qui regorge plus de 300 cannibales (vidéo)

Il a ajouté que les membres de la communauté avaient également creusé des tombes pour chercher des os sous les ordres d’un certain Nino Mbatha, âgé de 33 ans.

“Il leur a dit que creuser les tombes les rendrait forts, riches et les protégeraient contre le mal”.

Les trois hommes arrêtés auparavant par la police auraient d’abord violé et tué une femme avant de la manger. Ils ont comparu devant les magistrats d’Estcourt, et ont été placés en détention.

Majola a déclaré qu’un des suspects avait conduit les membres de la communauté et la police au corps de la femme.

“Elle a été enterré sous de grosses roches et nous avons dû faire appel à un engin lourd pour déplacer les roches”, a-t-il souligné.

Confirmant cet incident, le porte-parole de la police, le capitaine Charmaine Struwig, a déclaré : « trois des suspects sont accusés de meurtre et de possession d’organes et de tissus humains ».

Pub


Cette pratique, appelé « muti killings » est fréquente en Afrique du Sud et la plupart des victimes sont des albinos, car ils considèrent que leur corps donnent du pouvoir.

A Durban, la plus grande ville de la région, un homme a été arrêté il y a un plusieurs semaines en possession d’une tête humaine, emballée dans un sac à dos. La police suspecte qu’il tentait de la vendre à un guérisseur traditionnel.

https://youtu.be/oXpOJ7z96bc

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer