Cameroun

Cameroun-Crise anglophone: violent affrontement dans le Sud-Ouest

Un violent affrontement est à nouveau survenu dans la région sud-ouest anglophone au Cameroun. D’après la presse locale, quinze dissidents sont passés de vie à trépas après la riposte des forces de l’ordre vendredi dernier. L’attaque s’est produite précisément dans le village de Moundogo. C’est à la suite d’un échange de tirs que 15 présumés sécessionnistes ont perdu la vie.

Du côté armée des forces de l’ordre, l’on totalise 7 hommes en tenue gravement blessés dont d’entre eux ont le pronostic vital engagé. Les sources médicales confient que ces derniers admis en soins intensifs, font l’objet de transfusions sanguines depuis cette attaque.

Publicité

Il faut aussi signaler qu’au terme des combats, les forces de l’ordre ont réussi à mettre la main sur un important nombre d’ assaillants. Ils ont été conduits à Buea en vue de leur exploitation.

Quelques jours avant cet incident, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation Paul Atanga Nji avait entamé une tournée dans le Sud-Ouest au cours de laquelle il exhortait les populations au retour à la paix dans les deux zones anglophones. Il avait aussi demandé aux sécessionnistes à déposer les armes. Le gouverneur, quatre des six préfets que compte cette région, les sous-préfets, ainsi que les responsables des forces de l’ordre et de défense étaient présents.

« Je suis venu avec le message de paix, d’unité et de dialogue du chef de l’État. Il est important de comprendre que le Cameroun est une nation indivisible » avait-il déclaré avant de poursuivre « On peut résoudre le problème sans avoir à détruire. Le gouvernement est prêt à dialoguer, mais uniquement avec ceux qui recherchent l’unité du Cameroun ».

crédit photo: RFI

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page