DiversUncategorized

Voici comment 3 policiers ont humilié un homme noir handicapé à Paris: VIDÉO

Cette scène s’est déroulée à Paris, lundi 02 ami, quand trois policiers ont arrêté et fouillé un homme noir handicapé identifié du nom de  François Bayga, joueur de rugby-fauteuil en Ile-de-France qui attendait son statut d’immigration.

Publicité

Un officier l’a poussé contre le mur, tandis qu’un autre a tiré ses jambes Prostetic juste pour voir s’il n’avait  « rien à cacher ». Selon un témoin nommé Jean-Didier Bakekolo, « les agents présents l’ont obligé à se dénuder. Le pauvre s’est retrouvé sans prothèse afin de prouver sa coopération aux yeux de la loi. Le monsieur a été malmené jusqu’à ce qu’il mette assis par terre sans ses vêtements ».

Ils l’ont laissé sur le sol, son téléphone et sa carte de transport dispersés et ses jambes Prostetic hors de sa portée.

Regardez la vidéo ci-dessous…

https://youtu.be/fzdThdVpRd0

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

  1. Fuck les français,je suis fièr d’être noir et je me glorifie de ma peau noir .tout ce qui se cause en Afrique c vous a la tête .nos présidents ne veulent pas nous combler nos besoins a cause de vous .je vous injure tous .

  2. Moi j’ai toujours dire que je n’aurai jamais pitié d »un français, mais si je voie un français mourant et qu’il a besion de mon aide, au lieu de venir a son aide je vais plutôt l’aide a mourir .

    Le français je vous encule .

  3. Vous n’êtes riens sans l’Afrique, si non chacun reste chez soi. Vous manger sur nos dos et vous faites semblant que nous sommes riens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page