USA

« Des voix dans ma tête me disaient de tuer Trump », déclare l’homme qui a essayé de tuer le président

Un Britannique qui a été condamné à un an de prison, pour avoir tenté de subtiliser l’arme d’un policier, pour tirer sur Donald Trump lors d’un rassemblement politique à Las Vegas, le 18 juin 2016. a révélé que des voix dans sa tête lui disaient de tuer le futur président.

"Des voix dans ma tête me disaient de tuer Trump", déclare l'homme qui a essayé de tuer le président

Michael Sandfor, le jeune homme de 21 ans, qui souffre de troubles du comportement, avait ensuite été condamné à une peine de d’emprisonnement d’un an et un jour, pour possession illégale d’arme et entrave à l’action d’agents gouvernementaux.

Il est finalement sorti de prison la semaine dernière, son comportement en détention lui ayant permis de bénéficier d’une libération anticipée. Il est rentré jeudi à Dorking, Surrey au Royaume-Uni, d’après le tabloïd britannique «The Sun», à qui il a accordé une interview publiée mardi.

"Des voix dans ma tête me disaient de tuer Trump", déclare l'homme qui a essayé de tuer le président

«J’entendais des voix qui me demandaient de tuer Donald Trump» explique-t-il. «Cela a duré un moment, c’était de plus en plus fort et de plus en plus fréquent. A un moment donné, c’était devenu des cris», a-t-il précisé au quotidien.

"Des voix dans ma tête me disaient de tuer Trump", déclare l'homme qui a essayé de tuer le président

Malgré ses troubles mentaux, sa maman du nom de Lynne a été impuissante de l’empêcher de voyager aux États-Unis pour rejoindre sa petite amie. Elle souhaite qu’une loi soit votée dans ce sens.

"Des voix dans ma tête me disaient de tuer Trump", déclare l'homme qui a essayé de tuer le président

«Mes amis disaient qu’il fallait arrêter Trump, qu’il allait détruire le pays», ajoute-t-il. «Quand j’ai vu qu’il devait s’exprimer à Las Vegas, j’ai décidé de m’y rendre et de faire quelque chose par moi-même». Michael Standford s’est entraîné au tir la veille du meeting, où il s’est présenté plusieurs heures en avance afin d’être bien placé.
Il a ajouté: «Je voyais aussi des animaux qui essayaient de m’attaquer, je voyais des choses bizarres. Au fond, je savais qu’il y avait un problème, mais j’ai essayé de me convaincre que tout est normal ».

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. petit pour quoi ton reve ne pas realise? ce mieux de reste a new york pour realise ton reve. tant que trump est en vie tu na pas autre choix. allez petit .va realise ton putin de reve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page