Afrique

Zimbabwe: Un ancien ministre de Mugabe s’oppose au nouveau régime

Jonathan Moyo s’est affiché ce jeudi 11 janvier comme un opposant du nouveau régime zimbabwéen. Il s’est confié à BBC, lors d’un entretien dans lequel il juge illégal ce régime en place à Harare.

M. Moyo, ancien ministre de l’Education supérieure et fidèle allié de M. Mugabe, a déclaré, ce jeudi 11 janvier « Le nouveau chef de l’Etat Emmerson Mnangagwa et son vice-président Constantino Chiwenga savent très bien qu’ils sont arrivés au pouvoir grâce aux balles, pas grâce aux urnes ».

Publicité

Le 21 novembre dernier, le président Robert Mugabe rendait sa démission suite à un coup de force de l’armée, après 37 ans au pouvoir. Son ancien bras droit Emmerson Mnangagwa, qu’il avait limogé de son poste de vice-président l’a remplacé.

Coup de force dirigé par l’actuel vice-président

Ce coup de force avait été dirigé par Constantino Chiwenga, aujourd’hui vice-président. « L’armée s’est déployée au Zimbabwe alors que la Constitution stipule que seul le président peut la déployer », a encore déclaré Jonathan Moyo, aujourd’hui en exil dans un pays qu’il n’a pas divulgué. « Nous avons une constitution (…) elle a été violée par un coup d’Etat », a-t-il estimé.

L’opposant Jonathan Moyo accuse également le président et son vice-président d’être à la base du massacre de Gukurahundi, au sud-ouest du pays, au début des années 80, qui avait fait quelques 20.000 morts.

« Actuellement, le gouvernement de la République du Zimbabwe est dirigé par les personnes qu’on peut craindre le plus dans notre histoire. On a peur d’elles parce qu’elles sont associées aux atrocités qui se sont produites dans le pays », a-t-il ajouté.

Tags

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer