DiversSociété

Zimbabwe : pour un homme, elle engage des voyous pour tuer sa rivale

Une femme au Zimbabwe fait actuellement face à des accusations de meurtre après avoir engagé des voyous pour battre ses rivales à cause d’un homme.

Rebecca Masawi et les voyous qu’elle a embauchés ; Zvikomborero Zvikoni, Liberty Guruve et Tendai Dhai font maintenant face à des accusations de meurtre, d’enlèvement et de vol qualifiés après la mort de l’une des femmes agressées.

Publicité

Selon des documents judiciaires, Masawi était tellement furieuse après avoir appris que deux autres femmes avaient des rapports avec un homme qu’elle aimait. Elle a élaboré un plan pour les poursuivre. Les deux victimes n’ont pas été nommées dans les documents judiciaires.

Masawi et les voyous se seraient rendus au domicile des victimes après minuit le 31 juillet 2020, à l’aide d’un véhicule sans plaque d’immatriculation.

Selon les informations reçues les voyous feignaient d’être des policiers, se sont forcés à entrer au domicile de la victime par intimidation. Une fois que les victimes se sont conformées, elles ont été regroupées et transportées dans le véhicule. Les voyous ont également saccagé les maisons de celles-ci et volé certains des biens selon nos sources.

Après avoir fait monter les deux victimes dans leur voiture, les faux policiers les ont conduites au lac Chivero où ils ont procédé à des agressions vicieuses. Elles ont été battues sans pitié et se sont retrouvées avec les jambes cassées, apprend-on.

Les deux victimes ont ensuite été secourues par des passants qui les ont vues et ont rapidement appelé la police. La police a emmené les deux femmes terrifiées au groupe d’hôpitaux de Parirenyatwa avant qu’elles ne soient référées à l’hôpital général de Chitungwiza où l’une d’entre elles a été opérée et libérée le 3 août 2020.

Malheureusement, malgré l’opération, elle est décédée plus tard en raison des blessures subies lors de l’attaque brutale.

Publicité 2

Après plus d’un mois d’enquête sur l’affaire, la police a découvert que Zvikoni utilisait le téléphone portable de la morte. Il a été arrêté le 26 septembre et après avoir été interrogé, il a impliqué Guruve et Dhai dans le crime. Il a également révélé par la suite qu’ils avaient tous été embauchés par Rebecca Masawi.

Rebecca Masawi a comparu devant le magistrat de Harare, Mme Barbra Mateko, lundi 28 septembre pour faire face aux accusations portées à son encontre.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page