Divers
A la Une

Zimbabwe: un ancien ministre accuse le prophète Shepherd Bushiri d’avoir engrossé sa femme

Terrence Mukupe, l’ancien vice-ministre des finances, accuse le prophète Shepherd Bushiri d’avoir engrossé sa femme Rachel J.

M. Mukupe a fait cette révélation sur sa page Facebook mercredi dernier avant de publier comme preuve de ses accusations des captures d’écran des conversations entre sa femme et le célèbre prophète.

Publicité

Dans sa publication M. Mukupe affirme que Shepherd Bushiri est un faux prophète et un voleur et l’a mis au défi de nier ses affirmations. Il a également promis de le combattre jusqu’au bout.

« Prophète Shepherd Bushiri, vous avez donc décidé de vous prononcer à ce sujet… pas de problème… Prouvez que vous n’êtes pas la personne sur cette photo… je vais vous poursuivre… si ce n’est pas votre téléphone portable que vous utilisiez pour WhatsApp, dites-le… vous ne pouvez pas profiter des gens ainsi… je veux que les 100 000 rands que nous avons semés dans votre fausse église soient rendus… faux prophète ! !! Comme vous l’avez dit, vos avocats sont sur le point de me traduire en justice, veuillez me remettre les citations, je les attends… Je veux que vous, Bushiri, niez avoir rencontré ma femme trois fois à Lilongwe, Pretoria…Niez et nous verrons qui sert un vrai Dieu !!! », a-t-il écrit.

Zimbabwe: un ancien ministre accuse le prophète Shepherd Bushiri d’avoir engrossé sa femme

En réponse à ces allégations, M. Bushiri a publié une déclaration niant les affirmations.

« Il n’est pas dans ma nature de répondre aux allégations portées contre moi. Cependant, il a été porté à mon attention que Terence Mukupe, un ancien vice-ministre du Zimbabwe, a fait de fausses allégations selon lesquelles je suis responsable de la grossesse de sa femme. Ses allégations reposent sur des captures d’écran de prétendus messages échangés entre sa femme et moi », a déclaré M. Bushiri.

M. Bushiri a révélé que cela fait plus de 2 ans qu’il n’utilise pas WhatsApp. Il a également déclaré que le numéro apparaissant dans les captures d’écran de M. Mukupe n’était pas le sien.

Publicité 2


Il s’en est d’ailleurs pris au prophète pour avoir exposé sa femme. « Un homme a le devoir et l’obligation de protéger sa femme et M. Mukupe ne doit pas l’exposer aux abus et aux injures. Je l’appelle à respecter ma famille et tous les autres. Ces fausses allégations restent sur internet pour toujours et feront du tort à de nombreuses vies. Si elles étaient vraies, cela aurait un sens. Mais ce sont des mensonges. »

Crédit photo : iharare

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer