Uncategorized
A la Une

Zimbabwe: une femme arrêtée pour avoir épousé 2 hommes

Une femme zimbabwéenne a été arrêtée et traduite en justice pour avoir épousé un autre homme alors qu’elle était encore mariée à un autre.

Le Sunday News a rapporté que Moreblesing Maridza âgée de 41 ans vivant à Platinum Park à Zvishavane, avait épousé un autre homme après avoir accusé son premier mari de ne pas avoir eu des rapports sexuels avec elle au cours des 12 dernières années.

Publicité

Maridza a été traduite devant un tribunal au Zimbabwe pour bigamie pour laquelle elle a plaidé coupable. Elle a cependant déclaré au tribunal que son premier mari, M. James Chivandire, était devenu mentalement handicapé et n’était plus capable de s’acquitter de ses fonctions de mari, ce qui l’a incitée à épouser l’autre homme.

Selon les informations reçues, Chivandire serait tombée et souffrait de maladie mentale en 2000. En 2012, Maridza a épousé un deuxième mari, David Mhuru, avec qui elle a commencé à vivre après leur mariage.

L’affaire n’a été révélée qu’en septembre dernier quand un fonctionnaire du bureau du Greffier général a constaté que Maridza avait deux certificats de mariage valides.

Maridza a été condamnée à six mois de prison après avoir été interpellée devant un tribunal. Cependant, trois mois ont été soustrait à sa peine à condition qu’elle paie une amende de 5 000 $ zimbabwéen et les trois autres avec sursis à condition qu’elle ne commette pas une infraction similaire au cours des cinq années suivantes.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page