3 ministres de Gbagbo condamnés à 20 ans de prison pour détournement

0

La justice ivoirienne vient de rendre le verdict à l’encontre des 3 ministres du dernier gouvernement de Laurent Gbagbo rapporte le site ivoirien Abidjan.net. Il ‘agit de Gilbert Aké N’Gbo ayant occupé la fonction de premier ministre, de Désiré Dallo ex-ministre de l’économie et des Finances et de Katinan Koné ancien Ministre du Budget.

Les personnes citées sont poursuivis pour leurs implications dans les « braquages » de l’Agence nationale de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et de banques commerciales, durant la crise post-électorales de 2010.

Publicité

Outre ses ministres, Laurent Gbagbo, est également poursuivi pour “vol en réunion par effraction portant sur des caves à la BCEAO (Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest) et des numéraires ; complicité de vol en réunion par effraction ; destruction d’une installation appartenant à autrui ; détournement de deniers publics’’.

La Communauté des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et la communauté internationale n’avaient reconnu la victoire Laurent Gbagbo d’octobre 2010 et avaient décidé d’interdire toute compensation financière avec la Côte d’Ivoire.

Selon les dires de l’accusation,  le gouvernement de M. Gbagbo avait réagit à cette décision en  réquisitionnant l’agence nationale de la BCEAO et procéder selon la déposition de trois huissiers, à un transfert à la présidence de la République d’un montant de 1,7 milliards FCFA à la demande de Katinan Koné.

Le procès a rouvert lundi avec les réquisitoires des avocats de l’État de Côte d’Ivoire qui s’est constitué partie civile et le procureur de la république.

L’État de Côte d’Ivoire à travers ses avocats affirme avoir subi d’énormes préjudices. Ces derniers ont  souligné également que l’État doit « assurer l’indemnisation de la BCEAO et des banques commerciales » réquisitionnées pendant la période de la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011.

Publicité

« C’est pourquoi, qu’il vous plaise de condamner solidairement l’ensemble des prévenus à lui payer la somme de 827 858 303 380 FCFA« , ont  affirmé les avocats. En plus les avocats de la Banque nationale d’investissements (BNI, service public) et de la Société des transports abidjanais ( SOTRA, service public ) ont chacun réclamé plus de 2 milliards de FCFA aux prévenus, rapportent nos confrères de lebabi.net

Le procureur à son tour a requis un million de fcfa d’amende contre les prévenus et 20 ans d’emprisonnement contre MM. Gbagbo, Ake N’Gbo, Dallo.

En plus de la peine de 20 ans requise contre M. Katinan, le procureur a également demandé à son encontre, l’émission d’un mandat d’arrêt.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse