Côte d’Ivoire: « C’est Sangaré qui a conduit Gbagbo à la CPI » dixit Affi N’Guessan

0

Pascal Affi N’guessan, le responsable du Front Populaire Ivoirien parti politique de Laurent Gbagbo, recevait dimanche 24 avril, plus de 200 chefs traditionnels Bété et certains militants. Face à ses hôtes, l’ex-premier ministre de Laurent Gbagbo a lancé une phrase qui a choqué plus d’une personne.

Publicité
 

« M. Sangaré a conduit Gbagbo à la CPI. Il est responsable à 50% » a-t-il déclaré. « Quand est survenue la crise post-électorale de 2010-2011 M. Sangaré a retenu Gbagbo prisonnier dans le bunker à la résidence présidentielle à Cocody (Abidjan), où il était avec son épouse et des proches » a indiqué Affi N’Guessan, selon le site connectionivoirienne.ent

Publicité
Il a expliqué qu’après les violences post-électorales ivoiriennes qui ont fait officiellement plus de 3.000 morts, certains cadres du parti voulaient qu’il reste en détention afin de « diriger le FPI et assouvir leurs desseins,
« Le FPI n’est pas le parti d’une ethnie, c’est le parti des valeurs », a-t-il lancé, ajoutant que certains « refusent de reconnaître qu’on a perdu le pouvoir » d’Etat.
Selon Affi N’Guessan, il est condamné à négocier avec ceux qui ont les clés de la CPI, où se trouve Laurent Gbagbo.
« Je ne veux pas m’engager dans une politique qui va déstabiliser le pays ou rendre la Côte d’Ivoire ingouvernable »,dit il. Il prétend également tendre la main à Sangaré afin de trouver une issue à cette crise.
 « C’est diplomatiquement qu’on peut aider Gbagbo, ce n’est pas en bandant les muscles » qu’on peut le libérer, a-t-il poursuivi, tout en faisant observer que la « chance » de l’ex-président est le « retour » du FPI au pouvoir.
Pour rappel le FPI est déchiré avec un camp dirigé par Aboudrahamane Sangaré, un membre fondateur, qui ne reconnaît pas M. Affi N’Guessan comme président du Parti.
(Visited 1 405 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse