Côte d’ivoire : Simone Gbagbo s’attaque à Joël N’Guéssan devant la barre

0

Dans un ton ferme, l’ex-première dame Simone Gbagbo a attaqué Joël N’Guessan le porte-parole du rassemblement des républicains. A en croire l’épouse de Laurent Gbagbo, Joël N’Guessan n’est qu’un  »menteur qui serait à la solde du président Ouattara », vues les déclarations faites lors du procès de son aide de camp, le commandant Séka Yapo Anselme.

«Joël N’Guessan à la demande de Ouattara est allé faire un faux témoignage pour que Séka soit condamné. Ce qu’il a fait est un faux témoignage. Il a dit qu’il est arrivé à la résidence le T-shirt couvert de sang. Pourquoi les gens peuvent mentir comme ça. Ce n’est pas bien du tout. Je ne vais jamais laisser Anselme Séka à cause de Joël N’Guessan, c’est un menteur» soutient l’accusée.

Publicité
 

Simone Gbagbo explique par ailleurs que Joël N’Guessan est un monsieur qui, dans sa famille n’était pas apprécié à cause de ses déclarations et en raison de tout ce qu’il dit.

«Il est outrecuidant et donc quand ils l’ont trouvé au prise avec les assaillants, mon aide de camp ne voulait même pas s’arrêter pour venir à son secours, »a-t-elle ajouté. Simone a aussi révélé que lorsque Joël N’Guessan est arrivé à la résidence, il n’était pas le bienvenu.

«Quand il est arrivé à la résidence, tout le monde qui était présent lui a reproché d’avoir emmené Joël N’Guessan à la résidence, parce que c’est un homme du mal. Les gens ont dit qu’ils ne voulaient pas voir Joël N’Guessan à la résidence. Ma fille qui était avec nous qui est donc la belle fille de Joël N’Guessan a couru me voir et me dire que voici un problème que nous rencontrons ici. Le Commandant Séka Yapo Anselme a commis l’erreur d’emmener Joël N’Guessan parmi nous ici à la résidence. J’ai appelé mon aide de camp et je lui ai demandé de me rendre compte de ce qui est arrivé. Et il a reconnu effectivement que les quelques personnes qui étaient là ne voulaient pas de lui, parce qu’il est mauvais. Je lui ai demandé s’il pouvait l’accompagner là où il le souhaitait. Il a demandé qu’on le dépose à la résidence de Banny»a expliqué l’ex-première dame.

Dès lors, le député d’Abobo n’arrive pas à saisir les raisons pour lesquelles les avocats veulent donner une mauvaise image de son aide de camp qui selon elle est un homme compétent et faisait son travail avec devoir.

«Monsieur Président, je confirme que le commandant Séka Yapo Anselme a été mon aide de camp depuis le début de la prise de fonction du président de la République, jusqu’à ce que nous soyons arrêtés le 11 avril 2011. C’est un monsieur qui était compétent, qui faisait son travail avec devoir je l’ai gardé à mes côtés, » a précisé madame Gbagbo.

Publicité

A la question de savoir, Pourquoi après le décès de madame Guéi, vous avez gardé votre aide de camp soupçonné d’être l’auteur de ce crime.

«Je l’ai gardé comme aide de camp. Parce qu’on ne m’a rien dit qu’il était l’auteur de la mort de madame Guéi. Madame Guéi a été tuée, nous étions en Italie mon mari et moi. Nous sommes venus trouver que ça été fait personne n’a dit que c’est monsieur Anselme Séka Yapo qui l’avait tué. Je sais que récemment un procès a eu lieu qui l’a reconnu coupable et qui l’a condamné. Le procès a eu lieu en 2015» répond Simone Gbagbo.

(Visited 1 559 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse