Gabon : Sentant un coup d’État, la mère d’Ali Bongo vole au secours de son fils

1

La mère adoptive d’Ali Bongo Ondimba, Joséphine Kama, fait des insomnies depuis que l’exercice du pouvoir par son fils a commencé à traverser un climat de suspicion.

Sentant une tentative de coup d’État, « Patience Dabany » a contacté par téléphone le Général Grégoire Kouna, commandant en chef de la Garde républicaine (GR),  dans le souci de soutirer des informations sur ce qui se trame dans le dos de son fils. «  Qu’est-ce vous voulez nous faire ? » a-t-elle demandé, au chef du corps militaire chargé de la sécurité du président toute craintive.

Publicité
 

2

Selon nos sources, mercredi 06 avril, la « mama » a aussi passé un coup de fil au responsable du Centre de documentation  (CEDOC), le Général Célestin Embinga et au commandant en chef de la Gendarmerie, le Général Ekoua pour savoir quel sort ils réservent à son fils.

Joséphine Kama a été rassurée par tous ces officiers qu’il n’y a pas péril en la demeure, tout en affirmant que la rumeur d’un quelconque putsch est infondée. Pourtant, l’instabilité gagne de plus en plus le terrain, dans les rangs de l’armée. Celle-ci,  pourrait  prendre ses responsabilités parce qu’elle est débordée par la crise socio-politique que traverse le pays.

D’après des sources proches de l’armée gabonaise, l’objectif est d’éviter le chaos au Gabon.

A en croire nos sources, de graves mésententes minent déjà la famille. Dame Kama ne s’entend plus avec sa sœur aînée, Emma Rose Mpinoboulou, la mère de Léon Paul  Ngoulakia. Cette dernière soutient mordicus son fils qui soutient le mouvement de la révolution. Elle a d’ailleurs élu domicile chez elle suite à l’agression manquée d’Akébé il y a trois mois.

3

Publicité

En plus, comme si cela n’était pas assez, son frère  Jean-Boniface Assélé, menace de prendre le large après avoir démissionné de la mairie.  La  goutte d’eau qui aurait fait déborder le vase ces derniers temps est la guéguerre que lui a livrée Maixant Accrombessi. Tonton Associé estime que son  neveu Ali Bongo Ondimba fait la part belle à sa légion étrangère, au détriment de ses parents.

A coup sûr, les jours à venir pourront causer des céphalées aiguës à Joséphine Kama.  Car, d’autres personnalités sont inscrites sur la liste d’attente des démissionnaires du PDG. L’on peut lire, entre autres,  Faustin Boukoubi, secrétaire général de cette formation politique, et Laure Olga Gondjout, l’ancien secrétaire général de la présidence de la République.

Qu’en pensez-vous ?

(Visited 48 945 times, 5 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. Encore une fois la manipulation des occidentaux,tt à commencé par un français ki disait k le president n’était pas le fils de son père.Mais tt cela c7 des conories ils encore mettre le feu au Gabon.Ce ne sont pa eux les occidentaux.ce sont ns les africains car on ns divise pr mieux ns voler.Attention les dirigeants africains vs êtes bcp trop manipulé.

Laissez une réponse