Togo/Société: Des policiers sanctionnés

0

La hiérarchie de la police togolaise a rompu avec le silence concernant les policiers sanctionnés pour affaire de corruption. Le commissaire central de la ville de Lomé, Blaise Bamazi a annoncé que 17 fonctionnaires de police ont été réformés dont 8 pour corruption. La sanction remonte  entre  le 1er avril 2014 et le 31 mars 2016.

Bamazi a fait cette annonce au cours d’une importante rencontre ayant pour thème « les efforts du gouvernement en matière de lutte contre la corruption dans le secteur public (les prisons, la police et le corps judiciaire) ». Une rencontre qui s’est tenue dans la capitale togolaise, la semaine dernière lors d’un important atelier au Centre autonome d’études et de renforcement des capacités pour le développement du Togo (CADERDT).

Publicité
 

« Il y a eu 25 exclusions temporaires pour 6 mois, 15 exclus temporaires pour 3 mois au sein de la police togolaise. Il y a eu la détention en taule de 230 personnes entre 30 et 60 jours dont la plupart pour des faits de corruption« . Telles sont les révélations faites par le commissaire Bamazi.

Cette sortie est la première depuis le début de l’année en cours. Au Togo, il est rare d’entendre de telles déclarations de la part d’un haut fonctionnaire de la police.

Selon le commissaire, parler de la cupidité, de l’insuffisance de moyens de travail qui  sont les facteurs qui favorisent la corruption dans la police, il n’est pas d’avis sur le fait que, l’on développe l’argument  selon lequel,  la faiblesse des revenus et la pauvreté favorisent aussi la corruption.

Publicité

« Si les responsables de la police sont corrompus, les efforts de lutte contre la pauvreté sont compromis », dit-il avant d’appeler les citoyens togolais  à s’armer de courage en dénonçant les agents qui s’adonnent à des actes de corruption.

Yao Junior L.    

(Visited 977 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse