Un ex-otage raconte le calvaire des femmes détenues par Boko Haram

1

L’otage en question est une jeune fille de 16 ans qui a été libérée parmi les 275 femmes que l’armée Ngériane a tout récemment libéré dans l’extrême Nord du Nigéria à Yola.

Publicité
 

D’après le témoignage de cette dernière, presque toutes les femmes qui sont prises en otage, sont enceintées avec ou sans leur consentement. En plus, elles sont obligées de se convertir dans la soi-disant religion de l’Islam des Boko Haram. Nous parlons de soi-disant Islam parce que la véritable religion de l’Islam n’est celle qui est pratiquée par le Boko Haram.

Par ailleurs, la jeune demoiselle ajoute que c’est quand on refuse d’épouser un membre de Boko Haram qu’on a des sérieux ennuis. Elle dit précisément : « C’est quand tu refuses de les épouser que tu as des problèmesIls te menottent et t’enferment, et ils te fouettent tous les jours. Ils te menacent avec des armes. Certaines femmes n’ont plus supporté la souffrance et ont accepté le mariage. »

Certains membres de Boko Haram forçaient les femmes à lire le Coran et ils les obligeaient à se reconvertir à l’islam même si elles étaient déjà converties. Il est plus que jamais urgent pour l’opinion nationale et internationale d’intervenir pour mettre fin aux exactions commises par la secte terroriste Boko Haram

Publicité

 

(Visited 860 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. vraiment que DIEU nous aide contre cette secte qui se veut de l’Islam mais ne l’est pas. A travers les autorites, vivement que DIEU nous en debarasse.

Laissez une réponse