Santé

7 choses importantes que vous devez savoir sur la gonococcie

La gonococcie a aussi pour nom la blennorragie ou gonorrhée. Elle est également appelée familièrement chaude-pisse, chaude-lance ou  castapiane. C’est une infection sexuellement transmissible. Elles infectent les organes génito-urinaires. Le germe responsable est le gonocoque Neisseria gonorrhoeae.

1- Le traitement préventif est le préservatif.

Le traitement curatif était l’antibiothérapies mais on assiste à l’apparition d’un nombre croissant de souches microbiennes antibiorésistantes.

Publicité

7 choses importantes que vous devez savoir sur la gonococcie

2- Comme toute les IST, la blennorragie gonococcique fragilise les muqueuses.

En effet, elle augmente considérablement le risque de contamination par le virus du sida. Inversement, si une personne est atteinte par le virus du sida, cette IST peut être plus grave et compliquer le traitement.

3- La gonococcie touche les organes génitaux, le rectum et la gorge.

Il y a environ 200 millions de cas par an dans le monde. La maladie se transmet  par rapport vaginal, anal ou oral avec une personne infectée, chez la femme enceinte infectée, de la mère à l’enfant au moment de l’accouchement.

7 choses importantes que vous devez savoir sur la gonococcie

4- La blennorragie est une infection qui touche les hommes comme les femmes.

Elle touche plus particulièrement les homos3xuels et les jeunes. On constate une absence de symptômes chez la femme. Une femme peut avoir la gonococcie et ne rien ressentir. Elle va vous contaminer. Il faut faire attention et se préserver.

5- Les symptômes apparaissent chez les hommes 2 à 7 jours après à la contamination.

Ce sont des sensations de brûlure au moment d’uriner, un écoulement jaune ou verdâtre. En cas d’atteinte de la prostate, il y a une douleur pelvienne, une rétention d’urine et de la fièvre.

7 choses importantes que vous devez savoir sur la gonococcie

Publicité 2

6- Pour réaliser le diagnostic de la blennorragie, il est nécessaire de réaliser un prélèvement en laboratoire.

Le prélèvement se fait au niveau de l’urètre pour l’homme  et au niveau du col de l’utérus pour la femme, le matin avant la première émission d’urine et avant la toilette de l’appareil urinaire. Également, chez les deux s3xes, des prélèvements anaux et pharyngés seront systématiquement pratiqués.

7- Si l’infection par le gonocoque n’est pas traitée, même en l’absence de symptôme, des complications peuvent survenir chez l’homme et chez la femme.

Chez la femme, une gonococcie non traitée expose à de nombreuses complications telles qu’une cicatrice tubaire ou une ligature des trompes, une grossesse extra-utérine, une infertilité, des douleurs abdominales et/ou pelviennes chroniques. Chez l’homme le principal risque est la stérilité, mais il est plus rare que chez la femme.

7 choses importantes que vous devez savoir sur la gonococcie

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page