Divers

Abandonnée par son mari et contrainte de vivre dans la rue avec ses 3 enfants, elle crie à l’aide

Une Kenyane bloquée en Ouganda avec ses trois enfants lance un appel à l’aide pour rentrer chez elle après l’abandon de son mari ougandais il y a plus d’un an. Maureen Nafula affirme que son mari est parti un matin pour aller travailler, mais qu’il n’est jamais revenu et qu’elle n’a plus jamais eu de nouvelles de lui.

S’adressant à Farida Nakazibwe, une youtubeuse ougandaise, Nafula a déclaré qu’elle avait été mise à la porte avec ses trois enfants par son propriétaire après n’avoir pas pu payer son loyer pendant cinq mois. « Un jour fatidique, le père des enfants de Maureen a quitté la maison pour aller travailler, mais n’est jamais revenu, la laissant, elle et ses trois enfants, sans aucune communication », a raconté Nakazibwe. « Au fil des jours, des semaines et des mois, Maureen, qui n’avait ni travail ni famille à proximité, a été jetée hors de leur chambre louée », a expliqué la youtubeuse.

Publicité

N’ayant personne vers qui se tourner et nulle part où aller, la mère des trois enfants a trouvé refuge dans les rues de Kampala où elle vit depuis un an. Selon la youtubeuse, la vie dans les rues est devenue normale pour Nafula et ses trois enfants, qui se déplacent jour et nuit à la recherche d’un abri et de nourriture.

Nakazibwe, qui a passé une journée avec la famille, a déclaré qu’en essayant d’aider la femme de 25 ans, la séparer de ses enfants n’était pas une option.

Elle lance maintenant un appel à tous ceux qui pourraient connaître la famille de Nafula au Kenya pour les aider à rentrer chez eux alors qu’elle l’aide à trouver un meilleur endroit pour rester en Ouganda. Plusieurs personnes ont proposé d’aider la famille à se loger et à se nourrir, tandis que d’autres ont proposé à la mère de trois enfants un travail qui l’aiderait à subvenir aux besoins de ses enfants. « Farida, je peux la prendre avec les enfants ? Je voudrais lui donner un foyer et tout ce qu’elle fera, c’est cultiver de la nourriture pour ses enfants et je m’occuperai des autres besoins », a déclaré Mukyala Mulangira.

Publicité 2

Crédit photo :

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page