Politique

Côte d’Ivoire : pour Adama Bictogo, Soro veut créer une « psychose »

Le Directeur Exécutif du RDHP, parti présidentiel ivoirien, était l’invité le 29 septembre de la chaîne de télévision NCI. Adama Bictogo, s’exprimant sur les sentences de Guillaume Soro qui martèle qu’il n’y aura pas d’élection présidentielle le 31 octobre, pense que l’ex-chef de la rébellion ivoirienne veut semer un état de psychose.

C’est un Adama Bictogo gêné aux entournures qui s’est tout de même résolu à voler dans les ailes de l’ex-président de l’Assemblée Nationale. Pourtant, il avait affirmé sur le plateau de NCI que « Pour l’heure Guillaume Soro n’est pas notre préoccupation parce qu’il n’est pas candidat.

Publicité

Cependant, il n’a pas été tendre. Pour celui qui est chargé de mettre en marche le rouleau compresseur du RHDP en vue de la présidentielle de 2020, les sorties de Guillaume SORO participent d’une volonté de semer le trouble et le doute dans les consciences.

« Lorsqu’il parle de la tenue des élections, il veut créer une psychose qui n’est pas une » a dénoncé Adama Bictogo. Pour lui, les déclarations de Guillaume Soro ne changeront rien: « Cette élection aura lieu le 31 octobre et elle se fera sans lui », a-t-il prévenu.

Selon l’analyse de Bictogo, l’implication de Guillaume Soro dans la politique ivoirienne constitue une « inversion de l’échelle des valeurs », en ce sens que d’après lui, le président de Générations et Peuples Solidaires « est l’essence du négationnisme en Côte d’Ivoire ».

C’est pourquoi prévient-il « Il viendra en Côte d’Ivoire pour répondre devant la justice ». Assurément, les volées de bois vert entre le RHDP et Guillaume ont encore de beaux jours devant eux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page