Culture & LoisirsShowbiz

Accusée d’avoir manqué de respect aux deux policiers burkinabé : Eunice Zunon réagit !

Selon plusieurs sources, Eunice Zunon aurait manqué de respect aux deux policiers à l’aéroport de Ouaga. Suite à ça, la jeune chroniqueuse a rapidement réagi pour apporter plus de lumière sur cette affaire.

De retour du Burkina Faso où elle prenait part à la fête d’anniversaire du célèbre artiste Burkinabé, Emilio le Chanceux, la web-humoriste ivoirienne, Eunice Zunon a indiqué dans l’une de ses vidéos sur sa page Facebook qu’elle a été violentée par deux agents de sécurité burkinabé. Mais après sa sortie, plusieurs internautes ont affirmé que la star ivoirienne avait manqué de respect aux deux hommes de la sécurité burkinabé.

Publicité

De ce fait, Eunice Zunon a tenu à réagir via sa page Facebook ce jeudi 24 septembre 2020. Selon la jeune artiste, elle n’a jamais manqué de respect à ces deux policiers. 

Lire sa déclaration :

« À tous ceux qui disent que j’ai manqué de respect aux autorités Burkinabé, et même qui inventent des choses comme quoi ils étaient présents, vous êtes simplement et purement des MENTEURS!!!

Sur ma vie, je jure que je n’ai au grand jamais manqué de respect aux autorités, et même malgré tout ce qui était en train de se passer, je les vouvoyais pour montrer à quel point mon intention était d’éviter des problèmes.

Si j’ai quitté l’hôtel laissant les autres, c’est justement pour éviter d’être en retard et me retrouver dans une mauvaise situation alors où est la logique si c’est pour venir froisser une autorité ?

Si j’ai filmé la scène, c’est parce que je me sentais en danger et que j’étais sous le choc face à cette situation qui n’avait pas lieu d’être puisque je n’ai pas refusé de me changer malgré qu’ils m’avaient insulté et violenté en essayant de me faire sortir à tout prix sans vouloir m’écouter.

Je n’ai jamais, jamais de la vie insulté. Voici mes mots “Pardon?” “Mr, vous êtes sérieux là ?”

Publicité 2

“VOUS ALLEZ ME VIOLENTER POUR ME FAIRE SORTIR AYI TONTON” sur le ton de l’humour parce que pour moi comme il avait vu dans mon passeport que j’étais humoriste, il voulait peut-être me chahuter… Jamais je n’ai été mal polie JAMAIS ! 

ARRÊTEZ DE MENTIR OH MON DIEU!! Je demande que justice soit faite, pas sur les Burkinabé parce que je vous adore et c’est mon pays. Mais plutôt sur ses deux agents qui ont abusé de leur pouvoir en faisant du zèle» A-t-elle expliqué.

Boa Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page