Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire: affaire cache d’armes, de nouvelles interpellations dans le camp de Guillaume Soro

L’enquête menée sur l’affaire des caches d’armes à Bouaké au domicile de Koné Kamaraté Souleymane, dit Soul to Soul, suit son cours. C’est d’ailleurs ce qui a été constaté ce jeudi 13 juillet 2017 avec l’interpellation de deux nouvelles personnes. A en croire nos confrères de koaci, deux membres de la garde rapprochée de l’actuel président de l’assemblée nationale ivoirienne ont été interpellés dans le cadre de cette affaire. Notre source indique qu’ils doivent être auditionnés par la brigade de recherche de la gendarmerie.

Publicité

Il s’agirait du lieutenant-colonel Youssouf Ouattara, dit «Kobo», chef de la sécurité du chef du parlement, et de son adjoint Adama Yéo. Les deux nommés, selon nos informations, ont été entendus dans la cadre de la même affaire. Le principal mis en cause Soul to Soul, chez qui les armes ont été découvertes en mai dernier, lors d’une mutinerie, a été auditionné à plusieurs reprises.

Aux dernières nouvelles, sa responsabilité n’a pas été officiellement établie dans le cadre de cette affaire qui fait grand bruit dans le pays. Plusieurs ivoiriens pointent l’actuel président de l’assemblée nationale du doigt. Il est soupçonné d’avoir une part de responsabilité dans cette affaire de caches d’armes à Bouaké.

Mais pour le moment, les premiers résultats de l’enquête n’ont pas été rendus public. Ce que l’on sait déjà, c’est qu’il y a eu des armes découvertes au domicile de l’un des proches de Soro. Cette piste peut conduire à la découverte de la vérité sur cette affaire qui fait grand bruit en Côte d’ivoire, depuis plusieurs semaines.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer