Divers

Affaire de viol : Cristiano Ronaldo dément les accusations de Kathryn Mayorga (vidéo)

L’attaquant de la Juventus, Cristiano Ronaldo, a démenti catégoriquement les allégations selon lesquelles il aurait violé une Américaine il y a neuf ans.

Sur un live instagram, la star portugaise est revenue sur les accusations de la jeune femme, affirmant que ce sont des informations fausses.

Publicité

Avec un sourire sur son visage Ronaldo a déclaré : « Non, non, non, non, non. Ce qu’ils ont dit aujourd’hui? Ce sont des informations fausses »

« Ils veulent devenir célèbre en utilisant mon nom. C’est normal. Ils veulent être célèbres. Mais cela fait partie du travail. Je suis un homme heureux et tout va bien. »

Samedi, les avocats de CR7 ont révélé qu’ils vont intenter un procès contre le magazine allemand Der Spiegel, qui avait rendu public le témoignage de Kathryn Mayorga.

Selon le magazine, Kathryn Mayorga accuse le joueur de 33 ans de l’avoir violée dans une chambre d’hôtel à Las Vegas.

La plaignante âgée de 34 ans, aurait déposé un rapport de viol auprès de la police de Las Vegas peu après l’incident présumé.

En 2010, elle aurait conclu un règlement à l’amiable avec Cristiano Ronaldo impliquant un paiement de 375 000 dollars pour son silence. Ses avocats cherchent désormais à déclarer l’accord de non-divulgation nul.

Dans un communiqué, l’avocat de Ronaldo, Christian Schertz, a déclaré que « le reportage de Der Spiegel est « illégal. »

Il a ajouté qu’il avait reçu pour instruction de demander réparation pour « des dommages moraux ».

https://www.youtube.com/watch?v=ea7su6trU9k

Crédit photo : naijaproud

 

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer