Côte d'IvoirePolitique

Affi N’guessan prévient :  » Nous ne céderons pas à la dictature. Quand Abidjan va bouger, le fruit va tomber… « 

Affi N’guessan a tenu une conférence de presse ce mercredi 21 octobre pour faire le point sur le mot d’ordre de désobéissance civile. Il a demandé aux militants de l’opposition  »d’intensifier » le mot d’ordre sur le terrain. Car il entend contraindre Ouattara à la négociation.

 » Nous ne céderons pas à la dictature. Il est temps que la Côte d’Ivoire sorte de la dictature «  a martelé Pascal Affi N’guessan, qui a indiqué que le moment est venu de mener cette bataille. Affi N’guessan a d’ailleurs demandé aux opposants de rester mobilisés pour l’exécution du mot d’ordre de désobéissance civile.

Il leur a dit « d’intensifier pacifiquement  » le mot d’ordre de désobéissance civile. Pour Affi, il s’agit d’obtenir les discussions que l’opposition ne cesse de réclamer à Alassane Ouattara. Si rien ne change et Ouattara est proclamé président, Affi N’guessan prévient que la situation de défiance perdurera.

Mieux, Affi pense que la lutte graduelle que mène l’opposition ne devrait pas amener Ouattara à douter des capacités de celle-ci. En effet, répondant à un journaliste sur la mollesse de la désobéissance civile à Abidjan, Affi N’guessan a été énigmatique mais confiant.


 » Nous savons à quel moment Abidjan va bouger. Et quand Abidjan va bouger, le fruit va tomber « , a déclaré le président du FPI, lors de la conférence. Commentant d’autres pans de l’actualité, Affi a fustigé le comportement de certains policiers et gendarmes qui se feraient suppléer par des « miliciens du pouvoir « .

En outre, il a demandé au candidat KKB de se ressaisir car  » il doit savoir que les Ivoiriens le regardent. Il prend un risque pour l’avenir « . Cependant, il est optimiste sur le cas KKB parce que dira-t-il,  » un jour où l’autre, il va se libérer de ceux qui le prennent en otage et fera la bonne déclaration que tout le monde attend « .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!