Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire: nouvel affrontement sanglant entre autochtones et allogènes

Décidément, les affrontements entre les communautés autochtones Abbeys et les allogènes Malinkés semblent est loin de trouver une fin, malgré les efforts fournis par les autorités pour ramener l’entente. Lundi dernier, un nouvel affrontement sanglant a été enregistré à Azaguié dans le département d’Agboville, région de l’Agneby-Tiassa.

En effet, tout est parti d’une tension entre les femmes des deux communautés, survenues au corridor d’Adzopé. C’est là où tout a dégénéré et des affrontements entre les jeunes des communautés Abbeys et Malinkés, ont commencé. Suite à cet affrontement sanglant, les gendarmes sont intervenus pour ramener tenter de ramener le calme, entre les différentes parties.

Publicité

Selon une source sécuritaire, au moins six gendarmes ont été blessés lors des interventions durant des affrontements entre lundi et mardi. L’un d’eux a été évacué vers Abidjan, ajoute ladite source sécuritaire.

Même le député Alain Ekissi a été victime d’une attaque durant les événements malheureux. Il a reçu des balles dans le dos et à la tête avant d’être évacué sur Abidjan où sa vie ne serait plus en danger. Il faut dire que la situation est toujours tendue à Azaguié.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que les populations autochtones craignant pour leur sécurité, se déplaceraient massivement vers les villages et d’autres rallieraient la capitale économique Abidjan. L’on signale un déferlement des forces de l’ordre avec des cargos et chars qui patrouillent dans la localité où il régénérait toujours un calme précaire.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que les autochtones et allogènes s’affrontent avec des armes blanches à Azaguié. En janvier dernier, un affrontement similaire avait eu lieu. Tout était parti d’une bagarre entre deux jeunes hommes: l’un appartenant à la communauté Abbey et l’autre malinké. L’affrontement avait pris toute une autre tournure au point où les deux communautés s’étaient violemment affrontées.

Publicité 2

Il est temps qu’après cette énième bagarre, qui a fait officiellement un mort et de nombreux blessés, mettant en mal la cohésion sociale, que les autorités trouvent une solution pour que les deux communautés apprennent à vivre ensemble dans la paix.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. c est pitoyable c est affrontemnt aux armes blanches.Qu on donne aux autochtonne ce qui est leur et qu on donne aussi aux allogene ce qui les appartient.
    Que la paix soit en Côted ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page