Coronavirus
A la Une

Africains maltraités en Chine: les ambassadeurs africains s’indignent et adressent un message aux autorités

Les ambassadeurs africains en Chine ont écrit au ministre des Affaires étrangères du pays au sujet de la discrimination à l’égard des Africains, alors que le pays cherche à prévenir une résurgence du coronavirus.

Plusieurs pays africains ont également demandé séparément à la Chine de répondre à leurs préoccupations concernant les mauvais traitements et le harcèlement dont sont victimes les Africains, en particulier ceux résidant dans la ville de Guangzhou, dans le sud du pays.

Publicité

Après avoir maîtrisé l’épidémie initiale qui avait durement frappé la ville de Wuhan, la Chine s’inquiète désormais des cas importés et intensifie la surveillance des étrangers qui entrent dans le pays, tout en renforçant les contrôles aux frontières.

Ces derniers jours, plusieurs Africains de la province du Guangzhou ont déclaré avoir été expulsés de leurs appartements et hôtels après avoir subi plusieurs tests de dépistage du coronavirus sans obtenir de résultat.

Dans leur lettre, les ambassadeurs affirment que cette « stigmatisation et discrimination » a créé la fausse impression que le virus était propagé par les Africains.

« Le groupe des ambassadeurs africains à Pékin exige immédiatement la cessation des tests de dépistage, des quarantaines et des autres traitements inhumains infligés aux Africains de la province du Guangdong en particulier et de l’ensemble de la Chine, et exige également que les Africains soient traités de la même manière que les Chinois et autres ressortissants », dénoncent-ils.

La lettre a été envoyée au conseiller d’État Wang Yi, le plus haut diplomate du gouvernement chinois, avec copie au président de l’Union africaine, le président sud-africain Cyril Ramaphosa et à tous les ministres africains des Affaires étrangères.

« Les autorités de Guangdong attachent une grande importance aux préoccupations de certains pays africains et travaillent rapidement à l’amélioration de leur méthode de travail », a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, dans une déclaration publiée dimanche.

Publicité 2

« Nos amis africains peuvent compter sur un accueil juste, équitable, cordial et amical en Chine  » , a-t-il déclaré, ajoutant que le ministère des Affaires étrangères restera en étroite communication avec les autorités de Guangdong et répondra aux « préoccupations raisonnables et aux appels légitimes des Africains. »

Crédit photo : flipboard

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page