Divers

Agée de 73 ans elle observe une grève de la faim de 40 jours pour obtenir des réparations pour l’esclavage

Une femme de 73 ans, originaire de Chicago, a terminé le week-end dernier une grève de la faim de 40 jours qu’elle avait entamée pour réclamer des réparations pour les Afro-Américains victimes de l’esclavage.

Publicité

Tout au long de cette période de 40 jours pendant lequel elle a appelé à la nécessité d’adopter le projet de loi H.R. 40, Rachelle Zola a survécu grâce à un régime à base d’eau, de Pedialyte et de bouillon d’os, rapporte le Chicago Tribune.

Parrainé par la représentante Sheila Jackson Lee, le projet de loi H.R. 40 propose la création d’une commission qui « étudiera et élaborera des propositions de réparation pour les Afro-Américains » et qui « examinera également l’esclavage et la discrimination dans les colonies et aux États-Unis de 1619 à nos jours et recommandera des réparations appropriées. »

Lors d’une interview accordée à Chicago Tribune, Mme Zola, ancienne enseignante spécialisée, s’est déclarée satisfaite de sa grève de la faim, en particulier des conversations qu’elle a eues avec les résidents locaux et les médias. Dans le cadre de ses efforts de sensibilisation à la campagne, Zola, qui a déménagé à Chicago en 2019 pour se familiariser avec les Noirs et les Bruns ainsi que pour connaître leurs histoires, a monté un stand à l’extérieur d’une église de Melrose Park où elle a engagé le dialogue avec des personnes qui étaient prêtes à parler de réparations.

Crédit photo : facetofaceafrica

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page