Divers

Ses agresseurs aux arrêts, Kim Kardashian raconte le film de l’agression

Trois mois après l’agression de la star américaine à Paris, l‘affaire connaît un nouveau rebondissement. Pour la première fois, on entend la femme de Kanye West s’exprimer au sujet de son agression. Ceci arrive au moment où la police française a révélé avoir mis en examen une dizaine de personnes.

Alors qu’on pensait que cette affaire n’était qu’un coup de buzz ou alors montée de toutes pièces,  la presse internationale remet le sujet au gout du jour. Surtout que la principale concernée a choisi de révéler pour la toute première fois le film de son agression.

Publicité

Dans un document publié dans la presse américaine, elle affirme : « j’ai entendu du bruit à la porte, comme des pas, et j’ai crié pour demander qui était là, personne n’a répondu. J’ai vu par la porte coulissante deux personnes arriver, plus le monsieur de l’accueil qui était attaché. Les deux hommes étaient cagoulés, l’un avait un masque de ski et il avait une casquette et une veste avec ‘Police’ écrit dessus. Le deuxième individu avait les mêmes vêtements ‘Police’ mais ne portait pas de lunettes. L’individu avec les lunettes de ski m’a arraché mon BlackBerry (…) Il m’a parlé en français. C’était un individu de type européen ».

Elle poursuit en disant : « Ils m’ont attrapée et emmenée dans le hall d’entrée. J’étais en peignoir, nue en dessous. Nous sommes allés ensuite de nouveau dans la chambre et ils m’ont poussée sur le lit…Ils m’ont attachée avec des câbles en plastique et du scotch sur les mains, puis ils m’ont scotchée la bouche et les jambes. Ils m’ont portée dans ma salle de bains… ». On lui aurait volé deux bracelets en diamants, un collier en or, des boucles et de nombreux colliers  en diamants. Elle pense qu’on lui aurait « volé pour 5 millions de dollars ».

 

 

 

Publicité 2

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page