Coronavirus

Allemagne : les travailleuses du sexe manifestent pour la réouverture des maisons closes

En Allemagne, les travailleuses du sexe sont descendues dans les rues de Hambourg samedi soir pour réclamer la réouverture des maisons closes, fermées depuis près de quatre mois en raison de la pandémie de coronavirus.

Avec la réouverture des magasins, des restaurants et des bars en Allemagne, où la prostitution est légale, les travailleuses de sexe se disent privées de leurs moyens de subsistance alors qu’elles ne présentent aucun risque pour la santé.

Publicité

« La plus vieille profession a besoin de votre aide »,  « ouvrez les bordels maintenant ! », « l’Etat nous n… mais ne paie pas ! », « Notre secteur est contraint à l’illégalité », pouvait-on lire sur les pancartes et banderoles brandies par les manifestantes.

L’Association des travailleuses de sexe, qui a organisé la manifestation, affirme qu’avec la fermeture des maisons closes, plusieurs prostituées ont décidé d’aller exercer leur profession dans des pays voisins de l’Allemagne comme la Suisse, la Belgique, l’Autriche, la République tchèque ou les Pays-Bas « où la prostitution est de nouveau autorisée » sous certaines conditions d’hygiène.

Elle a déclaré que les maisons closes pourraient facilement intégrer les mesures d’hygiène adoptées par d’autres industries en cas de pandémie, notamment le port de masques faciaux, la ventilation des locaux et l’enregistrement des coordonnées des visiteurs.

« La prostitution ne comporte pas plus de risques d’infection que d’autres services proches du corps, comme les massages, les produits cosmétiques ou même la danse ou les sports de contact. L’hygiène fait partie du métier de la prostitution. »

Crédit photo : lailasnews

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer