Politique

Polémique : Pour 2017, un allié de Trump souhaite la mort de Barack Obama…et Michelle « relâchée dans la brousse »

Carl Paladino, est un homme d’affaires américain, co-président de la campagne de Donald Trump dans l’Etat de New York. Tout récemment, il a été interrogé par l’hebdomadaire new-yorkais Artvoice sur ce qu’il aimerait voir se produire et ce qu’il aimerait voir disparaitre en 2017.

Mais force est de constater que ses deux réponses n’ont pas du tout été tendres avec le couple Obama, car elles ont déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux.

Sur la question, qu’est-ce-qu’ il aimerait voir se produire en 2017, Carl Paladino a répondu espérer que Barack Obama « contracte la maladie de la vache folle après avoir été surpris ayant des relations avec une Hereford », et qu’il « meure avant son procès ».

Polémique : Pour 2017, un allié de Trump souhaite la mort de Barack Obama...et Michelle "relâchée dans la brousse"

Concernant la deuxième question, sur ce qu’il aimerait voir disparaitre l’an prochain, l’ancien candidat républicain au poste de gouverneur de New York en 2010 a répondu: « Michelle Obama ».

« J’aimerais qu’elle redevienne un homme et qu’elle soit relâchée dans la brousse du Zimbabwe pour qu’elle vive confortablement dans une grotte avec Maxie le gorille », a-t-il déclaré à l’hebdomadaire new-yorkais Artvoice, qui a posé les mêmes questions à différentes personnalités à l’aube de 2017.

Les remarques de celui qui a été reçu à la Trump Tower en début de mois ont rapidement enflammé les réseaux sociaux et suscité des réactions d’élus.  Le gouverneur de l’Etat de New York qui l’avait battu à ce poste, Andrew Cuomo, a qualifié ces commentaires de « racistes, laids et répréhensibles ».


Polémique : Pour 2017, un allié de Trump souhaite la mort de Barack Obama...et Michelle "relâchée dans la brousse"

« Paladino a un long passé de déclarations racistes et incendiaires », a-t-il ajouté dans un communiqué. « Ses remarques ne reflètent les sentiments ni les opinions d’aucun vrai New-Yorkais », a-t-il ajouté, qualifiant sa tirade de « fureur pleine de haine ».

Mais face aux réactions suscitées, Carl Paladino a publié une lettre ouverte dans laquelle il estime que ses remarques « n’ont rien de raciste ». Il en a même profité pour adresser au couple présidentiel de nouvelles attaques, traitant Barack Obama de « lâche peureux » et estimant que Michelle Obama devrait « aller quelque part où elle sera heureuse ».

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. Nous savont que obama va bien tôt partir de qu’il pare s’est votre souffrance vous avez cherche les conneries

  2. C’est déjà un départ, vu un allie de Trump qui donne son point de vue personnelle a la manière dont souhaiterait t’il voir la destruction de Obarack y compris sa lignée. C’est du fair play je m’en réjouis. Votre ennemi est toujours auprès de vous n’allez nul pas ailleurs le cherche car je pleure pour les sang qui se sont déversés sur la terre par votre haine , votre racisme et votre égoïsme envers les pays arabes. Amérique vous allez payer très cher incha Allah. Votre destruction en tant que une puissance mondiale comme l’appelee ne tardera pas a venir

  3. Oh America people! Vous n’avez encore rien vu. De la façon que vous avez cause la mort de Saddam Hussein et celui de Muhamed kadhafi, si il y a vraiment un Dieu qui existe sur la terre vous allez payer pour l’acte d’injustice et pour la mort des deux présidents celui de l’irack et celui de liby une forte terreur dans dont vous n’allez jamais connaitre la source incha Allah.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page